Mons: une journée sans cambriolage ?

Illustration effraction
2 images
Illustration effraction - © Domaine public

En ce 28 octobre, c’est la troisième édition de l’opération menée par le Service Public Fédéral de l’Intérieur et un objectif avoué : celui de réduire le nombre élevé de cambriolages dans les habitations, encourager aussi les citoyens à collaborer à la prévention parce que nous pouvons déjà faire beaucoup nous-mêmes pour mieux sécuriser notre logement.

Réparer les dégâts

Jean Lancelot habite un quartier assez bucolique à Maisières, juste à l’entrée de Mons, on entend les oiseaux chanter, il y a un bois tout proche et les haies sont hautes, trop sans doute.

"80% du quartier a déjà été cambriolé" nous dit Jean alors qu’il nous montre la serrure de sa porte qui a été fracturée mais déjà réparée par le service de prévention des vols de la ville de Mons. Un technicien est passé par là, avec ses outils et ses conseils.

"On m’a conseillé de sécuriser les châssis, de mettre des verrous aux vitres mais vous savez, si les voleurs veulent pulvériser mes fenêtres, ils le feront. Ou alors il faut une maison blindée, j’ai des projecteurs autour de la maison et cela n’a pas empêché qu’on vienne chez moi et qu’on retourne tout. La police m’a dit qu’ils ciblaient une ou deux pièces de la maison et qu’ils ne restaient pas longtemps. Des voisins ont installé une alarme et cela n’a pas empêché qu’on vienne trois fois les cambrioler ". Plutôt fataliste Jean…

Sensibiliser par les gardiens de la paix

Pendant deux jours, plus d’une vingtaine d’agents ont sillonné les rues repérées par les autorités comme étant ciblées par les voleurs.

Des gardiens de la paix jettent un coup d’œil aux serrures des portes et déposent un tract en cas de problème pour sensibiliser les habitants à leur propre sécurité.

"Il faut renforcer la vigilance sociale" insiste Frédéric Limbourg, responsable de la techno-prévention "car cette cohésion sociale a un peu disparu dans les quartiers, quand votre voisin part en vacances, regardez si rien ne cloche chez lui, dans son jardin, autour de la maison".

La ville de Mons a publié un folder pour rappeler les traditionnels conseils en cette journée nationale contre les cambriolages. Et d’insister sur l’importance des gestes à ne pas oublier. Fermez toujours vos portes et vos fenêtres à clé, même si vous vous absentez pour un court instant. Cachez autant que possible vos GSM, ordinateur portable, GPS. Donnez toujours l’impression que votre habitation est occupée: branchez une lampe ou la radio.

Les vols à la ruse

Cette année, le SPF Intérieur a aussi mis l’accent sur les vols à la ruse chez les seniors parce que la personne âgée est évidemment plus vulnérable. Les voleurs le savent alors "il faut redoubler de prudence" poursuit Frédéric Limbourg.

Les conseils restent les mêmes: "Ne donnez jamais de l’argent, ni de code secret, vérifiez qui sonne avant d’ouvrir, utilisez un parlophone(vidéo), un judas, exigez la carte de service d’un agent des eaux, même d’un policier et en cas de doute, refusez l’accès de votre maison."

200 cambriolages sont recensés chaque jour en Belgique et la période des fêtes approche, les jours raccourcissent. Les voleurs sont à l’affût ! Alors ce vendredi sera-t-il un jours "sans" ? les autorités l’espèrent…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK