Mons: une fresque en souvenir de la Shoah

La fresque réalisée par les élèves de l'enseignement primaire du Sacré-Coeur de Mons
La fresque réalisée par les élèves de l'enseignement primaire du Sacré-Coeur de Mons - © Quentin Jacquet

Dix écoles du primaire de la zone de Mons ont participé à différents projets pour rendre hommage aux victimes de la Shoah. L’un d’eux est une fresque réalisée par des enfants de 6e primaire de L’Institut du Sacré-Cœur de Mons.

"Nous ne sommes pas que des spectateurs", voici ce qui est écrit au-dessus de la fresque. Un message fort et important pour Françoise Capacchie, inspectrice de l’enseignement : "C’est essentiel de ne pas être que de simples spectateurs. Les enfants l’ont bien compris. Aujourd’hui, Ils veulent être messagers de messagers. Après avoir appris beaucoup grâce à leur instituteur, ils ont eu envie de transmettre ce message à travers la fresque".

Une fresque remplie de symboles. On peut voir sur la toile, des valises, des cheveux et des vêtements. Autant d’éléments qui rappellent l’arrivée et le traitement des Juifs à Auschwitz.

Une préparation en classe

Avant de se lancer dans la réalisation de la fresque, les enfants de 6e primaire ont dû en apprendre plus sur les événements de la SHOAH. Pascal Compère, l’instituteur en charge du projet explique : "Ce sont les enfants qui ont réalisé la fresque grâce à un système de rétroprojection. Je projetais l’image sur le papier et ils redessinaient ce qu’ils voyaient. Nous nous sommes bien préparés avant, notamment en regardant une série de films sur le sujet. Ce n’était pas toujours évident, c’est pour cette raison que je prenais toujours du temps pour leur expliquer ce qu’ils allaient voir".

Au-delà de la fresque, l’action des dix écoles s’inscrit dans une démarche plus globale : l’importance de se souvenir des conséquences potentielles de la violence et du rejet. Un thème d’autant plus important à aborder avec ces jeunes que, certains d’entre eux, connaîtront l’exclusion dès la classe ou la cour de récréation.

Quentin Jacquet

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK