Mons : un projet culturel pour la maison Losseau

Un intérieur "Art Nouveau" (Illustration)
Un intérieur "Art Nouveau" (Illustration) - © Flickr - dalbera

D'architecture Art Nouveau, la maison, située juste à côté du palais de justice, au n°37 de la rue de Nimy, est un bâtiment tout à fait prestigieux. La maison est classée depuis 30 ans et abritait jusqu'à juin 2010 une très riche bibliothèque de plus de 100.000 livres. Mais voilà, la maison Losseau avait dû fermer pour raison de sécurité.

C'est le dernier étage de la maison, celui qui abritait la bibliothèque, qui avait été à l'origine de la fermeture du bâtiment au public en juin 2010.  Un rapport du service d'incendie de la ville de Mons avait estimé que cet endroit -constitué principalement de bois- était totalement inadapté pour conjointement accueillir du public et entreposer des livres.  Et depuis sa fermeture, il faut bien avouer que, vu de l'extérieur, le bâtiment avait perdu de sa splendeur.

Dommage, quand on sait que son ancien propriétaire, Léon Losseau (1869-1949), avocat, bibliophile et mécène, avait fait appel aux plus grands artistes de l'époque pour transformer l'intérieur de cette maison du 18ème en un des plus beaux fleurons de l'art nouveau.  Tout avait été pensé dans les moindres détails, et l'ensemble reflétait une grande cohérence du parquet au plafond.  Les dessins des murs et des vitraux répondaient aux lignes du superbe mobilier en bois. Le métal, le marbre, la mosaïque, le béton, le bois brut ou travaillé en marqueterie, ... tous les matériaux utilisés s'harmonisent pleinement.   Le maître des lieux avait été le premier à faire arriver l'électricité et le chauffage central au charbon, dans une demeure privée à Mons.

Les conseillers provinciaux ont donc décidé hier d'y développer un véritable projet culturel, et donc de restaurer ce lieu symbolique. Tout cela devrait être terminé pour Mons 2015, date à laquelle, on le rappelle,  la ville de Mons deviendra capitale européenne de la culture.

Vincent Clérin

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK