Mons: Theresa May et Charles Michel au cimetière de Saint-Symphorien

Dans le cadre des commémorations du centenaire de l'Armistice, la première ministre britannique Theresa May et le Premier ministre belge Charles Michel ont rendu hommage aux soldats britanniques tombés pendant la Première Guerre mondiale.

La cérémonie s'est tenue à huis clos, loin des micros et des caméras. Theresa May et Charles Michel ont déposé des gerbes de roses blanches et de coquelicots sur les tombes de plusieurs soldats britanniques morts dans la région de Mons. Le cimetière de Saint-Symphorien abrite en effet les tombes de militaires au destin très particulier. John Parr, tout d'abord, du Middlesex Regiment, fut le 1er soldat britannique tombé au combat durant la Grande Guerre. Il est mort le 21 août 1914. A quelques pas de sa tombe, repose un autre soldat britannique: George Ellison, du 5ème Royal Lanciers.  Mort le 11 novembre. C'est la dernière victime britannique du conflit.

Un cimetière pas comme les autres

Les premiers ministres britannique et belge ont poursuivi leur visite du cimetière de Saint-Symphorien, symbolique à plus d'un titre, et pour plusieurs nations. Le Canadien George Price y est en effet lui aussi enterré. Ce soldat n'a, on peut le dire, vraiment pas eu de chance. Il est tombé le 11 novembre 1918, à 10h58. Soit deux minutes seulement avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu! C'est le dernier soldat du Commonwealth mort au combat pendant la Grande Guerre, ce qui lui vaut le statut de célébrité au Canada.

St Symphorien n'abrite pas que des tombes du Commonwealth, et c'est sa dernière particularité. Le cimetière est aussi un lieu de mémoire pour les Allemands. Dès 1916, les forces allemandes y enterrent leurs morts. C'est aussi très symbolique, porteur d'un message. "Ennemis dans la vie, unis dans la mort". Une invitation au respect des soldats quels que soient le camp qu'ils aient défendu.

Suite des commémorations

Theresa May et Charles Michel se sont rendus au SHAPE à Casteau, où ils ont rencontré des représentants de la communauté britannique. Theresa May a ensuite pris la direction de la France où elle participera durant le week-end aux célébrations du centenaire de l'Armistice.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK