Mons: Quand le folklore fait le bonheur des créateurs

En période de Ducasse, ils sont de plus en plus nombreux à proposer des accessoires "Made in Mons", aux couleurs de la ville ou à la gloire du Doudou. Leur public? Des touristes, mais surtout...des Montois, fiers d'arborer un petit signe de reconnaissance, ou le t-shirt de l'année.

Dans la vitrine de Marie-Madeleine, d'ordinaire on trouve des feux d'artifice, des objets ésotériques, des livres. Depuis quelques jours, le choix s'est étoffé. "Voyez, j'ai mis un dragon. Et puis des badges, avec des porte-clés reprenant des phrases en langage...montois on va dire. El Bon Dieu est Montois, Fat diap qué ducasse!, El bièt est morte, Ein vla co pou ein an...C'est la première année. J'espère que ça va marcher, hein !"

 

A quelques dizaines de pas, la boutique de VisitMons ne désemplit pas. Sandrine fait la file, sur son temps de midi, pour acheter les incontournables. "Les cordelettes au poignet, le collier rouge et blanc, et trois t-shirts pour les enfants. On met la tenue le dimanche surtout et lors du Petit Doudou. On est toute une bande de copains, et c'est chouette pour se mettre dans l'ambiance d'acheter chaque année un petit accessoire". Henriette compte gâter sa famille, à l'étranger, avec des t-shirts à l'effigie du Doudou. "Ma petite fille habite en Haute-Savoie, elle ne sait pas venir cette année car une petite sœur est attendue très bientôt. Toute la famille de mon fils reste donc là-bas, exceptionnellement. C'est pour la bonne cause...Moi je suis ardennaise, mon mari est un vrai Montois. Ma fille habite Mons. Ce week-end, on invite des amis, des cousins. On vient de partout pour la Ducasse ! "

Coraline Rivière est dans la file elle aussi, mais avec un gros sac de badges. "Je viens renflouer les stocks! Car ça part vite..." Coraline est illustratrice. "J’habite Mons depuis 10 ans, ça m’a toujours frappé cette attention qu’ont les montois pour ce folklore, comment ils vivent ça à 100%...ils veulent tous un petit quelque chose qui leur rappelle le doudou, un badge, une carte, un poster, …pour une illustratrice c’est très inspirant la ducasse de Mons.

J’illustre depuis quelques années la ducasse de Mons, sous forme de badges, bijoux, sacs, impressions textiles, magnets, tout ce qui est déclinable. Chaque année il y a des nouveautés, comme le petit saint Georges en poster pour les chambres d’enfants". A qui vend-elle le plus? "Aux touristes, et...encore plus aux Montois! C'est fou l'engouement. Avec les années, je sais qu’il y a de la demande, j’en profite et ça reste gai ! il y a de plus en plus de concurrence, mais chacun garde son style. Ce qui me fait plaisir c’est quand on me dit " ah j’ai reconnu ta patte " ! L’augmentation du merchandising est assez incroyable, j’ai l’impression que tout le monde s’y met ! y’a un marché à prendre ça c’est sûr".

Dans sa boutique proche du Marché aux Herbes, Nathalie propose aussi des objets "faits main" en rapport avec la Ducasse. "Je fais certaines boucles d’oreille, la dame faisant des bijoux en origami en crée des spéciaux pour la ducasse. Les t-shirts #montoise je les vends toute l’année, cette année on a fait une série spéciale 'j'peux pas j’ai doudou'. Et les foulards, qui sont partis en très peu de temps...J’en avais fait 50, ils sont tous vendus...Côté couleurs, c'est bien sûr le rouge et le blanc que l'on nous demande"

L'objet le plus insolite...nous l'avons trouvé au Musée du Doudou: une paire de bas collants reproduisant le combat de St Georges et du Dragon. Pas sûre qu'elle ait une grande utilité cette année, avec la météo annoncée...plus de 25 degrés...les gambettes des Montoises pourront sortir sans protection!  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK