Mons: polémique autour du rallye Ricard

RTBF
RTBF - © RTBF

La consommation d'alcool dans les milieux étudiants fait l'actualité ce mercredi. Aujourd'hui, ce qui est pointé du doigt, c'est un rallye organisé vendredi dernier par le cercle des étudiants des Fucam. Partenaire du rallye : la société Pastis Ricard Belgium.

Le principe de ce rallye : l'étudiant achetait un tee-shirt dix euros. En contrepartie, il pouvait consommer sept Ricard dans différents cafés de la ville.

Une plainte a été déposée auprès du Jury d'éthique publicitaire. Cette plainte émane du Crioc, le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs. Mais d'autres organisations s'associent à la démarche.

Au coeur du débat : les pratiques commerciales en faveur des boissons alcoolisées. Dans le cas de ce rallye Ricard à Mons, Marc Vandercammen, le directeur du CRIOC pointe du doigt l'attitude de la marque, à savoir une incitation qualifiée d'irréfléchie et d'exagérée d'alcool en proposant, ici à des jeunes, des boissons à des prix symboliques.

Pour le CRIOC et autres organisations signataires de la plainte auprès du Jury d'éthique publicitaire, ce type de rallye aux forts relents alcoolisés pose des questions sur le plan de l'éthique.

Ce qui est dénoncé, c'est une pratique commerciale : le CRIOC parle de dérapage, qualifié d'inacceptable, et dont l'objectif serait d'augmenter la notoriété de la marque, mais plus encore l'incitation à l'ivresse, à la surconsommation d'alcool, et donc à la prise de risques.

Concrètement maintenant, le Jury d'éthique publicitaire ne peut qu'émettre un avis, invitant par exemple la marque française à cesser ce genre de pratique. Mais cet avis n'a rien de contraignant, raison pour laquelle le CRIOC invite les autorités politiques à prendre leurs responsabilités en interdisant toute publicité et pratiques commerciales en faveur des boissons alcoolisées.

En matière de responsabilités, le recteur des Fucam rappelle qu'il souhaite l'interdiction de consommation d'alcool fort sur le campus, les autorités académiques des Fucam précisent également qu'il s'agissait de la dernière édition de ce rallye Ricard.

Nous n'avons pas pu joindre la société Ricard ce matin. Pas encore de réaction officielle de ce côté-là.

 

X. Mouligneau

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK