Mons: les travailleurs du Plaza-Art sont amers mais ils remercient le public

Toute l'équipe du cinéma montois Plaza-Art rassemblée pour exprimer ses regrets et remercier son public
Toute l'équipe du cinéma montois Plaza-Art rassemblée pour exprimer ses regrets et remercier son public - © Plaza-art

Sans remettre en cause les raisons qui ont poussé la ville à mettre la clef sur le volet métallique du cinéma, les travailleurs  du Plaza-Art regrettent la coupure brutale des projecteurs.  

C’est avant tout l’instantanéité de la fermeture qui leur laisse un goût amer, parce que cette soudaineté les a empêchés de prendre congé des spectateurs "Nous avons appris cet état de fait par voie de presse, soulignent les travailleurs dans leur communiqué, ce qui ne nous a pas laissé la possibilité d’informer, de prévenir, de saluer et de remercier nos spectateurs, qui ainsi ont vu les portes de nos salles closes".

Nous regrettons particulièrement la brutalité de la décision, prise dans l’urgence alors que l’état du bâtiment est connu depuis des années par les autorités de la Ville...

L’ensemble de ces animateurs déplorent aussi l’absence d’anticipation de la ville face à une situation connue depuis longtemps "Nous regrettons particulièrement la brutalité de la décision, prise dans l’urgence alors que l’état du bâtiment est connu depuis des années par les autorités de la Ville, de la même manière que nous regrettons le manque de vision, d’anticipation et de transparence dans la communication".

Les membres du personnel expriment leur impression d’avoir été mis de côté, comme lors de l’annulation du dernier Festival du Film d’Amour, une frustration qu’ils entendent exprimer parce que "derrière les séances, les films et les animations, il y a une équipe qui n’a jamais compté ses heures ou ménagé ses efforts pour faire vivre la structure. Nous avons le sentiment d’avoir été mis sur le côté alors que nous partageons, depuis des années, une histoire forte avec le projet, ses valeurs et ce lieu emblématique".

"La culture n'est pas une marchandise"

Le groupe s’étonne enfin des perspectives qui leurs sont avancées quant au futur de ce temple montois du cinéma Art & Essai  "Il y a 25 ans, à l’ouverture du nouveau cinéma Plaza Art, on nous rappelait que la culture n’était pas une marchandise, qu’elle devait être défendue et reconnue à sa juste valeur (la fameuse exception culturelle). Aujourd’hui, quand on entend que des partenaires privés pourraient mettre la main sur le dossier de rénovation et de gestion du Plaza Art, on constate amèrement que le vent tourne dans l’autre sens".

Un partage avec le public

Mais des 25 ans c’est tout de même la rencontre avec le public qui a le plus marqué ces animateurs culturels "Nous avons une pensée chaleureuse et toute particulière pour notre public, fidèle comme occasionnel, qui ne mérite pas d’être privé d’un accès au cinéma de qualité dans la Capitale européenne de la Culture 2015 et avec qui nous aurons partagé de beaux moments, de belles rencontres au cœur d’un cinéma que nous avons toujours voulu concevoir à taille humaine et à l’ambiance si conviviale".

Un partage avec le public qui n’est pas du cinéma: il suffit de jeter un œil au déluge de réactions de soutien, sur les réseaux sociaux, qu’a provoqué la nouvelle de la fermeture du Plaza-Art.

 

Cinéma Plaza Art : fermeture pour des raisons de sécurité au JT du 15/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK