Mons: "la Ville des Zizis", un spectacle sur l'amitié, la mort, la solitude

Mons: "la Ville des Zizis", un spectacle sur l'amitié, la mort, la solitude
Mons: "la Ville des Zizis", un spectacle sur l'amitié, la mort, la solitude - © Tous droits réservés

"La Ville des Zizis": derrière ce titre un tantinet racoleur, on trouve un spectacle plein d'humanité. C'est l'histoire d'une bande d'amis qui enterrent l'un des leurs. Des funérailles fantasmées par la créatrice du spectacle, Eline Schumacher, originaire de Gerpinnes. Ce héros disparu, c'est son père.

Michiel Schumacher est en réalité bien vivant et a accepté de participer indirectement au spectacle de sa fille. On le retrouve même sur scène. Du moins en photo et dans des extraits d'enregistrements sonores.

Eline Schumacher part d’une pensée personnelle : son père n’a pas d’amis, elle a peur qu’il n’y ait personne à son enterrement. Cette angoisse renvoie clairement à la peur de la solitude... mais la solitude de qui ?

Le travail des acteurs a commencé par de l'improvisation. Puis l'auteure a arrêté un texte définitif. Un mur de palmiers, des tentures brillantes... le décor est drôlement festif pour un enterrement. 

Dans La Ville des Zizis, la mort n'est finalement qu'un prétexte pour parler de la vie.

A Mons, Tournai puis Bruxelles

Ce spectacle est coproduit par trois lieux de création théâtrale. Il y sera joué d'abord à la Maison Folie de Mons, salle des arbalestriers, du 27 au 30 novembre. Ensuite, ce sera à la Maison de la Culture de Tournai les 4 et 5 décembre, et enfin au théâtre Les Tanneurs à Bruxelles du 11 au 15 décembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK