Mons: la mosquée n'est pas reconnue par l'Exécutif des Musulmans

Photo d'illustration
Photo d'illustration - © DOMINIQUE FAGET - BELGAIMAGE

A Mons, 300 musulmans fréquentent une mosquée non reconnue par l'Exécutif des Musulmans de Belgique. Elle est située dans un centre-culturel belgo-tunisien à proximité de l'Athénée Royal. Les musulmans de Mons demandent la reconnaissance de leur lieu de culte, ce qui permettrait de rémunérer les imams et de les former mais aussi d'avoir un contrôle sur les discours qui se tiennent à l'intérieur.

La mosquée est située au premier étage d'une maison du quartier de la gare. Cela fait bientôt 9 ans que les musulmans de Mons viennent pratiquer leur culte ici.

Les vendredis, ils sont près de 300 pour la prière. On estime à un peu plus de 5000 le nombre de musulmans qui vivent à Mons. Or il n'y existe aucune mosquée reconnue par l'Exécutif des Musulmans de Belgique. Une demande a bien été introduite en 2010 mais la reconnaissance tarde à se concrétiser, explique Brahim Mathnani, imam bénévole : "Nous avons besoin de cette reconnaissance pour travailler dans la transparence, pour que cela soit officiel, pour que tout le monde sache ce que nous faisons et où nous pratiquons le culte".

L'échevin des Cultes à la ville de Mons, Georges-Louis Bouchez réclame également cette reconnaissance : "Je pense qu'un moment donné, l'autorité des musulmans doit s'emparer du problème et déterminer, avec les autorités belges, si c'est un lieu qui pose problème ou pas. Je ne doute pas que les autorités fédérales en la matière ont certainement une surveillance de l'ensemble des lieux afin de préserver la sécurité publique".

Outre une prise en charge de l'entretien des bâtiments, cette reconnaissance permettrait aussi de rémunérer les imams, de les former et d'avoir un contrôle sur les discours qui se tiennent à l'intérieur des mosquées.

 

CJ avec Fabrice Gérard

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK