Mons: faudra-t-il bientôt présenter sa carte d'identité pour aller nager à la piscine Lago ?

La piscine du grand-large à Mons
La piscine du grand-large à Mons - © Belga - Virginie Lefour

Nageurs, vos papiers !, cette invitation sera-t-elle possible à l’entrée de la piscine Lago? C'est en tout cas le souhait de la société privée qui gère en partie la piscine située près du grand large à Mons.

La raison de cette velléité est à chercher dans une volonté de lutter contre les incivilités car il n’est pas rare qu’en plein été, à la faveur d’une fréquentation en hausse, les dégradations volontaires se multiplient. 

De la destruction de vestiaires au non-respect du règlement dans le bassin en passant par les insultes aux maîtres-nageurs, ces actes sont, d’après la direction de la piscine, souvent le fait répété de mêmes énergumènes et ce malgré la présence du service de sécurité et l’intervention possible des services de police. 

Ces trublions créent des dégâts, raison pour laquelle la direction invoque la possibilité de leur interdire l’accès grâce au contrôle de leur identité.

Déjà possible en Flandre

Oui mais voilà, si des contrôles d’identité à l’entrée des piscines existent en Flandre où certaines communes comme Gand, Beveren, Courtrai et Lierre ont donné à Lago l’autorisation de contrôler l’identité des nageurs à l’entrée de la piscine, ce n’est pas le cas à Mons.  

Pratiquer de tels contrôles à l’entrée de la piscine de la cité du Doudou nécessiterait une autorisation communale.  Le collège communal de Mons est en pleine réflexion sur cette question.  Une question délicate car qui dit contrôle de la carte d'identité dit aussi potentiellement violation de la vie privée.

La direction de la piscine promet de ne garder vos données que trois jours si vous n'avez rien à vous reprocher. Mais que va faire Lago des données en sa possession et selon quel critère la direction de la piscine peut-elle vous interdire l'accès du bassin?  Des questions encore en suspens.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK