Mons: deux projets immobiliers d'envergure en centre-ville

Le projet rue des Gages/Cannoniers
2 images
Le projet rue des Gages/Cannoniers - © Ville de Mons / Lixon

Les deux projets viennent de recevoir le feu vert des autorités. Ils prévoient la construction d'une soixantaine d'appartements. D'ic la fin de la mandature, la ville de Mons veut augmenter son parc de logements, en proposant 2000 maisons ou appartements supplémentaires aux particuliers.

Le premier projet concerne la rue Lamir. L'autre verra le jour à l'angle des rues des Gages et des Cannonniers.

une des dernières friches du centre-ville

Le projet de la rue Lamir prend place sur l'un des derniers terrains "non bâtis" en centre-ville. "Cela contribuera également à la redynamisation du centre-ville, et plus particulièrement du bas de la Ville" affirme le bourgmestre Nicolas Martin dans un communiqué.  

L'immeuble comprendra 20 appartements (de 1 à 3 chambres), une maison, ainsi que 11 emplacements de parking en sous-sol.

L’architecture vise à trouver un équilibre entre l’architecture traditionnelle du centre ville (toitures à versant, baies verticales, emploi de matériaux traditionnels) et une architecture contemporaine, précise le communiqué.

 

41 logements privés

A l'angle de la rue des Gages et des Cannoniers, le groupe Lixon construira un immeuble de grande taille. Il intègrera 41 appartements, 2 espaces pour profession libérale. En sous-sol, on trouvera 41 places de parking. Les occupants pourront profiter d'un jardin intérieur.

"Je me réjouis de voir aboutir deux projets supplémentaires qui permettront de renforcer l’attractivité du centre-ville," précise Maxime Pourtois, l’Echevin de l'Urbanisme. "Grâce à la création de ces logements privés, nous allons réhabiliter des terrains idéalement situés aux portes de nos axes commerciaux. Ces deux projets privés démontrent également l'intérêt des investisseurs pour notre Ville. Les permis d'urbanisme octroyés par notre Collège permettront un lancement rapide de ces chantiers privés."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK