Mons: c'est parti pour la 31ème édition du Festival du Film d'Amour

La marraine du FIFA 2015, Marie-Christine Barrault, reçoit un cadeau pour sa présence.
8 images
La marraine du FIFA 2015, Marie-Christine Barrault, reçoit un cadeau pour sa présence. - © Laura Canducci

Le Festival International du Film d'Amour de Mons est entré ce vendredi dans sa 4ème décennie d'existence. Trente et un ans et l'amour toujours comme fil conducteur. La comédie française "L'Art de la Fugue" de Brice Cauvin a ouvert le bal. Une partie de l'équipe du film était présente pour le gala d'ouverture dont la marraine, bien sûr, Marie-Christine Barrault.

Durant sept jours, une centaine de films vont être projetés dans la Cité du Doudou. Des films venus des quatre coins du monde, aux influences et origines diverses mais avec un même dénominateur commun: l'Amour, avec un grand "A". L'Amour dans toute sa beauté mais aussi sa complexité. Le film d'ouverture, "L'Art de la Fugue" de Brice Cauvin en est une belle preuve avec l'histoire de cette famille et particulièrement de ces trois frères vivant chacun une situation amoureuse bien compliquée. Le questionnement, l'engagement, la peur de l'engagement sont aussi des réalités inhérentes à l'Amour. "L'Art de la Fugue" n'est pas le film d'amour "à l'eau de rose" cliché, le type de film auquel on pense de prime abord quand on parle de "film d'amour". L'idée que ce soit ce type de film qui ouvre le Festival de Mons a plu à Agnès Jaoui, une des actrices du film présente lors du gala d'ouverture: "Je le trouve subtil par rapport à l'amour ce film-là. C'est l'amour dans toute sa complexité. Et l'amour aussi qui ne signifie pas seulement tomber amoureux. Mais aussi, une fois qu'on est ensemble, comment on fait? Comment ça dure? C'est ce qui m'a plu dans ce film et aussi la difficulté d'échapper à l'emprise de sa famille, de son milieu et faire en sorte de vivre sa vie véritablement."

Le réalisateur du film Brice Cauvin était également présent aux côtés de ses acteurs Bruno Putzulu et Marie-Christine Barrault, marraine cette année du FIFA de Mons. L'actrice de 70 ans a tenu à lancer elle-même cette 31ème édition sur ces mots: "un philosophe français disait que peut-être les gens n'auraient jamais aimer s'ils n'avaient pas entendu parler d'amour. Alors comme vous allez voir des films qui parlent d'amour, je vous souhaite de beaucoup aimer."

L'humoriste Claudia Tagbo et le comédien belge Bernard Yerlès, membres du jury de la compétition internationale, étaient également présents, entre autres, à ce gala d'ouverture.

Durant toute cette semaine, Mons va donc vibrer au rythme du cinéma et de l'amour. L'attention sera surtout portée vers les douze films de la compétition internationale. Corée du Sud, Turquie, Chili, Roumanie, Mexique... ces films ont été piochés sur les différents continents. Dans cette compétition, la Belgique est aussi représentée avec le seul film entièrement belge: "Tous les chats sont gris" de Savina Dellicour. "Mirage d'amour avec Fanfare" porte aussi les couleurs belges en co-production avec le Chili et la présence de Marie Gillain. L'actrice belge passera également par Mons cette semaine.

Le FIFA, c'est aussi des soirées à thèmes, des hommages aux grands noms du cinéma et des rencontres avec des acteurs et réalisateurs. Le programme de cette 31ème édition, c'est par ici: http://fifa-mons.be

 

Laura Canducci

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK