Mons 2015: les Van Gogh arrivent au BAM

Ce lundi vers 14 heures, deux policiers bloquaient complètement la rue Neuve.  L'un d'eux était équipé d'armes lourdes.
2 images
Ce lundi vers 14 heures, deux policiers bloquaient complètement la rue Neuve. L'un d'eux était équipé d'armes lourdes. - © Vincent Clérin

Les planches du Passenger d’Arne Quinze à peine remisées, voilà que débarquent des caisses bien arrimées au Musée des Beaux-Arts de Mons, le BAM. Ces boîtes abritent les œuvres de Vincent Van Gogh et les documents liés à cet artiste majeur qui seront proposés au public lors de l’exposition phare de Mons 2015 qui lui est consacrée.

Actuellement, les seules mesures de sécurité visibles sont une rue Neuve totalement interdite à la circulation avec, en bas et en haut de celle-ci, deux policiers, dont un lourdement armé. Pendant les déchargements des camions de déménagement, ceux-ci interdisent tout passage dans la rue, y compris pour les piétons. Un manège qui devrait durer jusque mercredi.

Les prêteurs et les assureurs des œuvres de l’homme à l’oreille coupée n’ont certainement pas lésiné sur les exigences de sécurité à remplir. Rencontrée en juin dernier, Marije Vellekoop, la directrice des collections au Musée Van Gogh à Amsterdam, était venue en personne au BAM avec l’ancien chef de sécurité du Musée amstellodamois pour les définir précisément.

Il faut préciser qu’à lui seul, le Musée Van Gogh prêtera huit peintures et 26 dessins de l’artiste qui, rappelons-le, s’était installé dans le Borinage durant deux ans, de 1878 à 1880. Par ailleurs, plus d’une septantaine d’œuvres de Van Gogh, essentiellement des dessins, ainsi qu’une importante correspondance avec son frère Théo, seront prêtés par un autre musée néerlandais.

Rappelons que ce seront Philippe et Mathilde les premiers visiteurs de l’exposition le 24 janvier à 15H30, jour même du lancement officiel de Mons 2015. Le public devra lui attendre le lendemain pour pouvoir commencer à pouvoir accéder aux œuvres de l’artiste néerlandais.

Vincent Clérin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK