Mons 2015: la structure d'Arne Quinze effondrée sera réparée vendredi

La structure de l'artiste gantois Arne Quinze, longue de 90 mètres et montant jusqu'à 18 mètres, avait été montée en 20 jours entre l’église Sainte-Elisabeth et la Maison Losseau.

Cette forêt d'allumettes, appelée "The Passenger", s'est partiellement effondrée ce mercredi 24 décembre. C'est sa partie centrale qui s'est affaissée, déstabilisant la partie qui longe le palais de justice de Mons, brisant au moins une vitre au passage. Suite à l'incident, la rue de Nimy a été fermée jusqu'à nouvel ordre. Aucun blessé n'est heureusement à déplorer.

Arne Quinze s'est rapidement rendu sur les lieux et a répondu aux questions de Marie Dessy :

3 images
La structure mesure 90 mètres et monte jusqu'à 18 mètres de haut. © Marie DESSY - RTBF

Réparations prises en charge par l'équipe de l'artiste

"Les causes de l’incident survenu hier et qui concerne une partie réduite de la structure d’Arne Quinze, sont connues et seront prises en charge par l’artiste. Toutes les mesures nécessaires sont prises pour reconstruire la pointe de l’œuvre endommagée. La grande majorité de l’œuvre n’a pas été atteinte", peut-on lire sur le site de la fondation Mons 2015. La thèse criminelle est écartée, y insiste-t-on, en ajoutant que le reste de la structure n'était pas affecté. Les réparations sont prévues pour vendredi matin. "Tous les coûts des travaux des jours à venir seront pris en charge par l’équipe d’Arne Quinze", est-il aussi précisé.

"Selon les architectes d'Arne Quinze, c'est un problème lié à une poutre de mauvaise qualité qui a cédé et a entraîné la chute de plusieurs planches de la structure", a indiqué la Fondation. "Les conditions climatiques ne sont pour rien dans ce qui s'est passé. La stabilité de l'ensemble a été certifiée par les experts d'Arne Quinze." Une étude supplémentaire et totalement indépendante sera toutefois réalisée dans les jours. Toutes les mesures de sécurité seront prises autour de l'œuvre effondrée à la rue de Nimy.

Une structure à 400 000 euros

La Fondation Mons 2015 s'est dit soulagée que l'incident n'ai fait ni victime ni dégât matériel important. "C'est incompréhensible pour tout le monde", indique Philippe Degeneffe, commissaire adjoint de la Fondation Mons 2015, contacté mercredi soir par Belga.

"Arne Quinze a installé une trentaine de structures similaires partout dans le monde et il n'est jamais rien arrivé. Toutes les précautions d'usage en matière de sécurité avaient été prises et validées par les autorités adéquates. Pour l'heure nous n'excluons aucune piste. Notre priorité est de déblayer la voirie qui donne accès à la Grand Place et de voir ce qu'il y a lieu de faire pour le reste."

La structure faite de milliers de planches en bois, l'une des œuvres phares de Mons 2015, a coûté quelque 400 000 euros et est la principale installation urbaine de Mons 2015.

3 images
Mons 2015: la structure d'Arne Quinze s'est effondrée © Marie DESSY - RTBF

Pas mal de questions en suspens

Ce jeudi matin, nombreux étaient les curieux qui défilaient devant les barrières qui interdisent l'accès à la structure. Parmi eux, certains sont très remontés et parlent tout simplement de "scandale", notamment vu l'investissement consenti pour la construction de cette œuvre.

Un restaurateur est venu constaté les dégâts : son établissement se trouve juste en-dessous de la réalisation d'Arne Quinze. "Impossible d'ouvrir le restaurant et même d'y accéder pour voir s'il y a quelque chose de cassé à l'intérieur, mais je vois qu'à l'extérieur ça a l'air d'aller. Rien n'a été touché." Il espère pouvoir ouvrir son restaurant ce vendredi, comme prévu initialement.

Une réunion se tenait ce jeudi à la Fondation Mons 2015 avec la police et les autorités communales. On en saura peut-être un peu plus sur les causes et sur la suite des événements, car beaucoup de questions restent en suspens. Pourquoi la structure s'est-elle effondrée ? Et s'agit-il d'un acte de malveillance ? Enfin, qui va payer ?

D'après nos informations, l'effet de la pluie et de l'humidité sur les poutres auraient peut-être provoqué l'effondrement. La structure sera en tout cas bel et bien reconstruite. Ce vendredi, dès 6 heures du matin, des experts descendront sur les lieux pour sécuriser l'endroit.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK