Mons 2015 : la fête avant l'heure (et comme si vous y étiez)

Présentation du programme de Mons 2015...en fanfare!
9 images
Présentation du programme de Mons 2015...en fanfare! - © Stéphanie Vandreck

A trois mois de la grande cérémonie d'ouverture, les équipes de Mons 2015 ont présenté le programme de cette Capitale européenne de la culture. Beaucoup de discours, mais surtout un show surprenant, alléchant et très applaudi par le public présent au Lotto Mons Expo.

Les tribunes sont encore installées face à face...L'Ethias Trophy est passé par là! Yves Vasseur, le Commissaire de Mons 2015, saisit la balle au bond, et se fend de quelques jeux de mots "tennistiques". Il dit  surtout sa fierté de donner un premier coup d'envoi à Mons 2015, en dévoilant le programme..."Jeu, Set et Match!".

Les bus superstars

Dans la pénombre, la fumée s'élève. Et puis...rien. Petit couac, et ce sera le seul remarqué par le public, les portes du Lotto Mons Expo refusent de s'ouvrir. La faute aux fumigènes justement, qui ont déclenché l'alarme incendie. Le metteur en scène Luc Petit a frôlé l'infarctus, mais les lourdes portes s'ouvrent enfin, pour laisser passer un bus des TEC. Le premier bus d'une longue série. Il transporte le duo "Kiss and Cry", venu donner un mini spectacle. C'est sa marque de fabrique: un savant mélange de chants et de doigts qui s'entrelacent. Une chorégraphie hypnotisante.

Pas le temps de verser une larme, un autre bus s'avance. Des figurants sont à bord et transportent des morceaux de phrases. Des phrases qui s'emboitent, s'allongent, décorent les murs, le bus...En 2015 aussi, il y aura "La Phrase". Elle partira de la gare, puis zigzaguera sur les murs de la ville, derrière les gargouilles, sur les fontaines et les murets. Sur 10 km!

Vincent, Roland et les autres

Attention! voilà encore un autre bus! A son bord, un jeune homme. Barbu et roux. Qui est-il? Indice supplémentaire, il voyage avec un tableau et entouré de tournesols. Ca vous dit quelque chose? Mais oui! C'est Vincent Van Gogh, jeune comme à l'époque de son passage dans le Borinage. Sait-il seulement qu'il est une des vedettes de cette Capitale Européenne de la Culture, au centre de la première "grande expo"? Elle aura lieu au BAM, à partir du 25 janvier 2015. Le champ de tournesols (7500!) planté au beau milieu de la Grand Place risque d'attirer les photographes amateurs...ou les aventuriers (car il s'agira d'un labyrinthe de tournesols!)

Changement de style, de musique et même...de bus! Un "Double-deck" londonien tournoie dans le hall. Il transporte quelques sosies de Sherlock Holmes, des collégiennes en délire, des gentlemen armés de parapluies, de dandy's, de punks et bien sûr quelques Bobbies coiffés de leur fameux couvre-chef! Mons 2015 ne compte pas se regarder le nombril indéfiniment: les "Ailleurs en Folie" mettront d'autres villes, d'autres cultures à l'honneur. Milan, Casablanca, Melbourne, Tokyo ou encore Londres évidemment! Une fois par mois, la Maison Folie donnera carte blanche à une ville du monde. A elle de refaire la déco, installer ses propres coutumes, ses propres personnages. "Dépaysement assuré": c'est ce qu'on nous promet. En attendant, les bobbies ont remporté un franc succès...

"Ego summmmmm....." L'atmosphère a soudainement fraîchi dans le hall. Mais qui est donc cette créature, juchée sur le toit d'un bus, habillée d'une robe de bure? Un geste brusque plus tard et voilà...Roland de Lassus. Ressuscité, cinq siècles plus tard. Exit la collerette et l'habit de velours, le compositeur de la Renaissance se présente en t-shirt moulant et en jeans. Il annonce une semaine spéciale, en octobre 2015. 700 choristes amateurs et professionnels se retrouveront sur les pas de Sainte-Waudru pour un hommage au compositeur montois (drôlement relooké pour le show sur ce qu'il appellera "son carosse high tech").

Alu et majorettes

Le chant, la danse...et la mode dans tout ça? On se posait la question quand...des créatures ont surgi (d'un bus, toujours, les TEC furent les grandes vedettes de l'après-midi). Silhouettes futuristes habillées en couvertures de survie, couleur gris alu. Les "Mademoiselles Mons" défilent sans tomber de leurs talons pourtant...affolants. Le créateur a voulu surprendre, côté vestimentaire, c'est réussi. Jean-Paul Lespagnard est, comme d'autres, un artiste "associé", un artiste "complice" de Mons 2015. Il se chargera par exemple de réaliser des ponchos pour la cérémonie d'ouverture, chauds et lumineux à la fois...La matière? Facile, on vient de vous en parler...Les couvertures de survie! On le retrouvera dans d'autres projets participatifs.

La voiture de Google Streetview viendra faire diversion, en tournoyant sous les feux des projecteurs (et en musique s'il vous plaît)...histoire d'évoquer le projet Mons Street Review...et ces séances photos un peu loufoques dans les rues de la ville, depuis des mois.

Des mois sans doute qu'elles répètent aussi, les majorettes! Pas un faux pas pour ces demoiselles, en rythme et en tenue. Elles escortent un bus bondé. Mais qui est à l'intérieur? Des personnages "en écharpe" tricolore : des bourgmestres! et la fanfare de Huissignies pour accompagner leur "parade". Elio Di Rupo accueille ses homologues. Pendant que des jeunes bondissent des gradins et créent une petite frayeur à qui se trouvait à proximité. Les élèves de Saint-Stanislas étaient dans le coup, ils vont mettre un joyeux bordel pendant quelques minutes,en brandissant des pancartes et courant autour du bus, au son des Rage Against The Machine! (rassurez-vous, c'était dans le scénario...).

Le dernier bus déposera un groupe connu pour faire grimper la température, à grands coups de tambours...Les musiciens de Don Fiasco ajoutent un grain de folie supplémentaire à la fête. Le public frappe des mains et reçoit en échange une pluie de serpentins métallisés. Le programme a été présenté en grandes pompes, décidément. "Fabulous", nous glisse une journaliste Canadienne. "Pourvu que ça continue", ajoute son voisin.

Charlotte Legrand

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK