Monnaie locale: Genappe lorgne sur le "talent" d'Ottignies

Le "Talent" la monnaie locale d'Ottignies s'exporte dans d'autres communes
Le "Talent" la monnaie locale d'Ottignies s'exporte dans d'autres communes - © UCM

Le talent, c'est la nouvelle monnaie locale, créée en octobre à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Elle permet d'acheter chez des commerçants du coin ou des producteurs locaux. Et elle se porte plutôt bien. Elle vient de s'étendre à la commune voisine de Court-Saint-Etienne le mois dernier. Elle pourrait arriver à Genappe très bientôt. Une réunion d'information avait lieu ce mercredi soir. "Une soixantaine de personnes sont venues nous rejoindre pour joindre leur talent au nôtre". Explique Stéphane Vanden Eede, l'une des cheville ouvrière du talent.

Y a-t-il des conditions spéciales pour étendre cette monnaie locale à une nouvelle commune?

"La première c'est que la demande émane de citoyen locaux. Il faut qu'il y ait un groupe porteur qui souhaite rejoindre, ce que l'on appelle la "zone de talendise". La deuxième c'est que ces citoyens s'insèrent dans la gouvernance du projet, dans les organes de décision de l'ASBL et pilotent ce projet avec nous".

Depuis octobre combien de Talents ont été mis en circulation?

"On va arriver à 15 000 Talents en circulation. Il y a 5 monnaies locales en Belgique et là on vient d'en dépasser deux ou trois. Mais il faut dire que l'on est dans une zone très réceptive pour ce genre d'initiative".

Que deviennent les euros échangés contre des Talents ?

"Ces quinze mille euros sont placés sur un compte d'épargne éthique dans une banque qui s'appelle Triodos. Ce qui veut dire que chaque fois que quelqu'un achète un talent il empêche un euro de sortir de sa localité, de rejoindre la spéculation internationale. Il a, à la fois un pouvoir d'achat qui va lui permettre d'aider un commerçant local et ses euros vont permettre de financer des projets de développement local et durable".

Concrètement, où peut-on dépenser ses Talents?

"Dans une soixantaine de commerces d'Ottignies et de Court-Saint-Etienne, mais il y a aussi des personnes qui offrent leurs services. Ainsi à Genappe il y a un dentiste qui aimerait se joindre au projet. Il y a un vétérinaire à Louvain-la-Neuve, à Ottignies il y a un kinésithérapeute ou un masseur... Toute une série de gens qui proposent leur bien ou leur service qu'ils soient culturel ou médical et qui font circuler ce talent."

Infos sur le site : www.letalent.be

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK