Quelque 11 200 supporters au stade Roi Baudouin pour regarder le match

Nancy Ferroni précise qu'un enfant s'est brûlé au troisième degré avec un feu de Bengale en Wallonie. Vu la récurrence de ces blessures, la Croix-Rouge Belgique appelle les supporters à la prudence pour manipuler ce genre de pétard explosif. La fréquentation au stade pour cette rencontre à moindre enjeu a pratiquement égalé celle du premier match des Diables rouges en coupe du monde.

Celle-ci avait atteint 12 000 spectateurs. En conséquence, le cabinet d'Alain Courtois se dit prêt à ouvrir de une à trois tribunes pour les huitièmes de finales, mardi à 22 heures, contre les États-Unis. Les équipes seront donc prêtes à accueillir jusqu'à 40 000 supporters.

"On ne loupe aucun match, car il y a une véritable effervescence en Belgique à parvenir jusqu'en coupe du monde", défend Dimitri, 35 ans. Joa, 30 ans, est indulgente face au manque d'intensité du jeu des Diables qui ont décroché la victoire à 10 contre 11. "C'est une jeune équipe qui essaie de sentir l'adversaire en début de match et qui finit toujours par s'embraser à la fin."

Bien que les Belges évitent de se confronter à l'Allemagne dès les huitièmes de finale, certains comme Christelle, 19 ans, estiment qu' "ils doivent oser élever le niveau pour l'emporter contre les États-Unis".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK