Molenbeek: PS et sp.a feront liste commune pour les élections communales

A Molenbeek-Saint-Jean, le PS et le sp.a présenteront une liste unique pour les élections communales d'octobre prochain. C'est ce qu'ont annoncé ce mardi à la RTBF, Catherine Moureaux, tête de liste et Jef Van Damme, chef de file des socialistes néerlandophones à Molenbeek.

Alors qu'à la Ville de Bruxelles, PS et sp.a ont décidé de divorcer après le scandale du Samusocial, à Molenbeek les deux formations scellent un rapprochement. "A deux, nous avons constitué la première force politique de la commune après les élections de 2012. Nous avons pour ambition de rester la première force politique en octobre prochain", déclare Catherine Moureaux.

Reste que l'entente n'a pas toujours été au beau fixe. Si PS et sp.a concourent ensemble en 2012, les socialistes néerlandophones quittent le groupe au conseil communal suite à des divergences de vue. Après plusieurs semaines de négociations, les alliés se rabibochent. "Cela fait trois ans en fait que nous retravaillons ensemble", rappellent Jef Van Damme et Catherine Moureaux. "Que ce soit au conseil communal, au CPAS ou dans la rue auprès des citoyens. Ce mariage n'est donc pas une surprise. Nous savions depuis un petit temps que nos deux formations iraient unis aux élections."

Six places pour les socialistes néerlandophones

À ce stade, au niveau des places, la seule certitude est la tête de liste. "Les places, les noms, les candidats: tout cela sera annoncé dans un second temps. L'essentiel aujourd’hui est d'annoncer que nous avons un accord sur le fond", précise Catherine Moureaux. La liste PS-sp.a comptera 45 places. "Environ six iront au sp.a. Des places seront dévolues à des candidats d'ouverture", annonce encore celle qui est députée régionale bruxelloise. Dilemme toutefois : comment caser sur cette liste cinq autres députés de manière visible : Jef Van Damme, mais aussi Jamal Ikazban, Kenza Yacoubi, Amet Gjanaj et Zahoor Manzoor ? Tout sera tranché avant l'été. 

Le mayorat? "Je dis 1000 fois oui!"

Catherine Moureaux ambitionne clairement d'occuper le mayorat en cas de victoire. Actuellement, le poste est occupé par Françoise Schepmans (MR) qui dirige une coalition avec le cdH et Ecolo. "Pour le mayorat, je dis mille fois fois oui et à temps plein." Avec quel partenaire? "Aucune exclusive", insiste Catherine Moureaux. "A Molenbeek, plus qu'ailleurs, il est impossible de prédire ce qui sortira des urnes. Émettre une exclusive m'apparaît donc comme une préemption de démocratie. Toutefois, mon cœur va à gauche, pour la majorité la plus progressiste." Avec le PTB? "Aucun problème même si des désaccords sur les méthodes peuvent apparaître." Pour ce qui est du cdH d'Ahmed El Khannouss, qui avait quitté le PS en 2012 pour rejoindre le MR et Ecolo: "Je n'ai aucun problème personnel avec M. El Khannouss. Mais je rappelle que c'est lui qui a déclaré publiquement qu'il ne souhaitait plus travailler avec le PS."

Sécurité, enseignement, finances

Sur le fond, Catherine Moureaux et Jef Van Damme entendent miser sur trois priorités. "Il faut arrêter d'aller chercher de l'argent dans la poche des Molenbeekois comme le fait la majorité actuelle à coups de taxes", dénoncent les deux leaders. "Il faut par contre renforcer la recherche de subsides auprès de la Région, du Fédéral, de l'Europe." PS et sp.a veulent aussi le retour d'une "vraie" police de proximité. "L'agent de quartier est une espèce en voie de disparition", regrette Jef Van Damme. Molenbeek est une commune jeune et le PS-sp.a souhaite enfin mettre des moyens dans l'enseignement. "Il existe encore de grandes difficultés, de grandes différences entre écoles au sein de notre commune."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK