Molenbeek: Philippe Moureaux arrête la politique et part "la tête haute"

https://twitter.com/phmoureaux/status/258091589061193728
2 images
https://twitter.com/phmoureaux/status/258091589061193728 - © Tous droits réservés

Les trois listes cdH/CD&V – MR et Ecolo/Groen! ont confirmé avoir signé un accord de majorité. La cheffe de file des libéraux, Françoise Schepmans, portera l’écharpe maïorale. Exit le PS à Molenbeek-Saint-Jean. Après 20 ans de mayorat, Philippe Moureaux et les socialistes sont relégués sur les bancs de l’opposition. Une page d’histoire communale qui se tourne. Philippe Moureaux vient d'annoncer sur Twitter qu'il arrêtait la politique communale.

Dimanche soir pourtant, la liste du bourgmestre Philippe Moureaux (PS), le cdH-CD&V et Ecolo-Groen! avaient annoncé qu'ils allaient commencer, dès lundi, des pourparlers en vue de constituer une majorité dans la commune bruxelloise.

Mais les négociations ont rapidement capoté. Conséquence, disent les uns, de l’éviction du cdH – par les socialistes – de la majorité à Bruxelles-ville. On parle également des exigences du maïeur sortant (au niveau des compétences souhaitées) pour expliquer les crispations des dernières heures.

L’hypothèse d’une nouvelle majorité molenbeekoise, associant MR, cdH/CD&V et Ecolo/Groen!, a donc tenu la corde, jusqu’à ce mardi matin. Cette fois, c’est fait. Le PS est bien renvoyé dans les bancs de l’opposition, malgré ses 29%. Et c’est la MR, Françoise Schepmans, qui prend les commandes de la maison communale.

"Je pars la tête haute"

Ce mardi matin, suite à l'annonce d'un accord de majorité - excluant les socialistes -, Philippe Moureaux a réagi sur Twitter. Le bourgmestre sortant déclare "prendre acte du changement de cap d'Ecolo et du cdH". Leur souhaite bon vent et remercie ses amis et électeurs.

Dans un deuxième envoi, il annonce son intention d'arrêter la politique: "Je pars la tête haute après une victoire courte mais significative. Il est évident que mon retrait est total." Philippe Moureaux qui conclut, amer: "La trahison est monnaie courante en politique, mais je ne m'y attendais pas de la part de (Sarah) Turine, que je croyais loyale."

Philippe Moureaux précise tout de même qu'il restera sénateur ("J'achève mes mandats mais je ne participerai plus aux décisions politiques", nous a-t-il déclaré). Quant à son mandat de conseiller, il le cède à son suppléant.

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK