Molenbeek: pas d'abattoir temporaire pour l'Aïd El Kebir le 11 août prochain

Pas d'abattoir temporaire à Molenbeek pour la Fête du Sacrifice 2019.
Pas d'abattoir temporaire à Molenbeek pour la Fête du Sacrifice 2019. - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

Le 11 août prochain, il n’y aura pas d’abattoir temporaire sur le territoire de Molenbeek dans le cadre de la Fête du Sacrifice (Aïd El Adha ou Aïd El Kebir). Une demande avait été introduite par les autorités communales auprès de la Région bruxelloise et de Bruxelles Environnement. "Mais la demande ayant été formulée dans un délai beaucoup trop court, il nous est impossible d’obtenir les autorisations suffisamment à temps", regrette Abdallah Achaoui (PS), échevin en charge du dossier.

C’est début mai que le Conseil consultatif des Mosquées de Molenbeek a sollicité la commune afin de pouvoir mettre sur pied un abattoir temporaire à destination de musulmans souhaitant sacrifier un mouton, le 11 août prochain. En raison des récentes dispositions en la matière, cela faisait plusieurs années que des lieux d’abattage temporaires ne pouvaient plus être mis sur pied dans les communes bruxelloises, en faveur d’un seul et unique site, l’abattoir d’Anderlecht qui répond à toutes les normes sanitaires. Pour rappel, en Région bruxelloise, l’abattage sans étourdissement n’a pas été interdit : c’était un des thèmes sensibles de la dernière campagne électorale.

Un site rue Ulens

"Après accord de principe du Collège des bourgmestre et échevins, nous avons sollicité l’autorité de tutelle ainsi que Bruxelles Environnement, qui délivre le permis d’environnement", rappelle Abdallah Achaoui. Un site avait déjà été trouvé (rue Ulens) et un prestataire de service avait déjà été contacté. Hic: le délai d’octroi du permis qui n’aurait pas permis d’obtenir les autorisations à temps et d’assurer l’organisation en amont. Autre condition : un accord de l’AFSCA (l’agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) très soucieuse des questions liées au bien-être animal, après visite du site retenu.

Nouvelle demande pour 2020

"Dans ces conditions, il nous est impossible, à moins d’un mois de l’échéance, d’assurer l’organisation la Fête du Sacrifice à Molenbeek", ajoute l’échevin qui promet qu’une nouvelle demande sera introduite dès octobre pour l’organisation d’un abattoir temporaire pour la Fête du Sacrifice en 2020. "Les représentants de la communauté musulmane de Molenbeek ont été avertis."

Peu avant les élections du 26 mai, un article de La Capitale avait éventé l’initiative molenbeekoise et le malaise de l’échevine MR du collège, Françoise Schepmans. "Nous n’avons jamais communiqué à la presse et nous n’avons jamais fait campagne sur cette question. Ce n’était donc pas une promesse de campagne", répond Abdallah Achaoui, candidat suppléant à La Chambre, au sujet des critiques.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK