Molenbeek: les rassemblements à nouveau interdits de Beekkant à Gare de l'Ouest

L'avenue de Roovere qui sera ciblée par la police.
2 images
L'avenue de Roovere qui sera ciblée par la police. - © GOOGLE

La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, avec la zone de police, a décidé d'adopter une nouvelle ordonnance: celle-ci interdit les rassemblement des plus de trois personnes entre les quartiers Beekkant et Gare de l'Ouest. L'interdiction sera effective du 1er février au 31 mars 2018, de 21 h à 5 h du matin. 

Déjà entre mars et mai 2017

Le quartier avait déjà été ciblé par une première ordonnance du genre, entre la mi-mars et la mi-mai 2017. But: empêcher les attroupements de jeunes, notamment mineurs aux abords des immeubles à caractère socal. "A cette époque, nous nous étions focalisés sur la zone devant la station de métro Beekkant, à la demande des habitants des immeubles", explique Françoise Schepmans (MR), la bourgmestre. "Il s'agissait d'une ordonnance à titre préventif qui a porté ses fruits avec finalement peu de P.-V. - une dizaine - dressés suite à des rassemblements de plus de trois personnes. Depuis, la situation s'est normalisée."

Restait une autre zone problématique, selon la bourgmestre. A savoir, celle de l'avenue de Roovere, face au parc Marie-José, qui compte plusieurs immeubles de logements gérés par la société publique Le Logement molenbeekois. "Nous y rencontrons des difficultés avec une poignée de personnes qui squattent les entrées des bâtiments, provoquent des perturbations... Certains jeunes, qui ne sont pas des résidents, vont même jusqu'à pénétrer dans les bâtiments, dans les caves."

Un nouveau commissariat avenue de Roovere

La période d'interdiction s'étale sur deux mois. C'est un mois de moins qu'en 2017. "Fin mars, la zone de police inaugure son nouveau commissariat de quartier sur l'avenue De Roovere, à l'endroit de l'ancien service Jeunesse de la police. Ce poste de police permettra alors d'avoir une vue plus régulière sur le quartier."

En février et mars prochains, les patrouilles policières seront plus nombreuses sur l'avenue de Roovere. Les gardiens d'immeubles seront également invités à alerter les forces de l'ordre en cas de problèmes. 

Ribaucourt en novembre 2016

On l'a dit: ce n'est pas la première ordonnance d'interdiction de rassemblements de plus trois personnes activée à Molenbeek. Avant le quartier Beekkant en 2017, c'est le quartier Ribaucourt qui avait été ciblé afin d'endiguer le trafic de drogues dans et aux abords de la station de métro et la consommation d'alcool sur la voie publiques. C'était entre fin novembre 2016 et fin février 2017. Selon plusieurs sources, depuis la levée de l'ordonnance, les trafiquants et consommateurs de drogues seraient revenus dans ce quartier.

Enfin, une précision: la sortie de la station multimodale de la Gare de l'Ouest n'est pas concernée par la prochaine ordonnance de police.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK