Molenbeek-Anderlecht : la galère du stationnement pour certains riverains qui habitent juste à côté de la frontière

La zone de tolérance pour les riverains des deux communes
La zone de tolérance pour les riverains des deux communes - © Brussels Parking

Où est-ce que je peux encore me garer ? C'est la question que se posent des habitants de Molenbeek qui habitent juste à côté d'Anderlecht. La frontière traverse la rue où ils se garent. Mais ils n'ont pas le droit de stationner leur véhicule côté anderlechtois sous peine d'être verbalisé ou de devoir payer une importante redevance annuelle.

C’est le cas de Pierre T'jaeckx qui habite à Molenbeek au coin du Boulevard Mettewie et de la rue Pastorale, à cheval entre les deux communes. " Moi, sur le coin, je suis vraiment mal placé ".  Car à une trentaine de mètres de son domicile, il sort de la zone où il peut stationner avec sa carte de riverain molenbeekoise. " Je ne sais plus quoi faire. J’estime qu’il pourrait y avoir une petite tolérance. Si on ne trouve pas de place sur le petit morceau qu’on nous laisse, fatalement on est obligé d’aller un peu plus loin. Et là on est directement verbalisé ".

Il existe pourtant une zone de tolérance qui totalisent une dizaine de rues. Pas de chance, Pierre T'jaeckx habite juste en dehors. " La règle est très simple. C’est la domiciliation qui est déterminante " explique François Robert, porte-parole de Brussels Parking, l'agence régionale de stationnement active sur les deux communes. " Et si malheureusement pour vous, vous êtes domicilié hors de cette zone de tolérance entre les deux communes, vous risquez des redevances. Ce qui n’est pas forcément le cas de votre voisin qui dispose là d’un avantage que vous n’avez pas. C’est un peu arbitraire, mais il faut bien un moment déterminé un périmètre. Si on le repousse sans cesse, le problème ne fait que se décaler ".

Problème de communication

Comble de malchance pour Pierre T'jaeckx et les autres personnes concernées, un accord entre les deux communes pour étendre cette zone de tolérance à une petite partie du Boulevard Mettewie (du numéro 258 au numéro 334) existe depuis 2015. Mais elle n'a jamais été communiquée formellement à l'agence de stationnement. Ce devrait être le cas dans les prochaines semaines nous dit-on à la commune d'Anderlecht qui se rend compte du manquement avec les plaintes de ces habitants.

En attendant une modification officielle du règlement acceptée par les deux communes, Brussels Parking est obligé d’appliquer la réglementation en cours. " Si nous n’adoptions pas cette attitude, nous tomberions dans le domaine de l’illégalité, totalement contraire à notre mode de fonctionnement " conclut François Robert ".

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK