L'ASBL Espace-Environnement fait la chasse aux emballages

Moins d’emballages dans nos poubelles, c’est le défi de l’ASBL Espace-Environnement
Moins d’emballages dans nos poubelles, c’est le défi de l’ASBL Espace-Environnement - © Tous droits réservés

Il y a plusieurs solutions pour réduire la quantité d’emballage dans nos poubelles ; l’ASBL Espace-Environnement a choisi une douzaine de famille pour une phase de test. Pendant quatre mois, ces familles vont devoir appliquer des nouveaux gestes écologiques dans leur quotidien.

Il y a plusieurs solutions pour réduire la quantité d’emballage dans nos poubelles ; l’ASBL Espace-Environnement a choisi une douzaine de famille pour une phase de test. Pendant quatre mois, ces familles vont devoir appliquer des nouveaux gestes écologiques dans leur quotidien.

Par an et par habitant, ce sont 75kg d'emballage qui sont mis sur le marché. Il y a deux ans, on estimait qu’il avait plus de 34kg d’emballage dans les déchets non-triés, à Bruxelles.

Sabine Vigneron de l'ASBL Espace-Environnement affirme que " il y a trop de déchets d’emballage et on en retrouve toujours beaucoup dans les sacs blancs en Région bruxelloise d’où l’objectif du défis d’essayer d’éviter ces déchets d’emballage à la fois dans les sacs blancs mais aussi, dans l’absolu, au moment où on fait ses courses. "

Mais, comment éviter d’avoir trop d’emballage dans les déchets? Sabine Vigneron propose " d’opter pour des grands conditionnements, des produits en vrac, des écorecharges, des produits à la découpe. " De façon plus générale, il s’agit " d’éviter les emballages, de pouvoir dit ‘non’ à l’emballage. "

C'est donc pour tenter d'insuffler le réflexe de la réduction d'emballages qu'une douzaine de famille bruxelloises ont été appelées à apprendre

de nouveaux gestes. Laurence Merckx est incontestablement convaincue : " Moins d’emballage, c’est moins d’énergie pour le produire, moins d’énergie pour le transport, moins d’énergie après aussi pour le recyclage. Il faut réfléchir davantage en amont. Trier les déchets, cela va au-delà. C’est d’essayer de moins consommer et d’avoir moins de déchets à la base. "

Après quatre mois de nouvelles pratiques , on fera le bilan. Cette expérience est soutenue par l'organisme officiel Bruxelles –Environnement.

Roland Bruneel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK