Mobilisation à Bruxelles: "Le message raciste se banalise petit à petit"

Le racisme et l’islamophobie n’ont pas leur place en Belgique ". Ce slogan semble évident et pourtant, il doit être sans cesse rappelé, martelé pour ne pas se faire oublier. C’est particulièrement vrai ces derniers mois, estime le Collectif contre l'islamophobie en Belgique (CCIB). Il ne s'agit plus de faits divers mais bien d'un phénomène dangereux qui se développe dans notre société. Chaque année en Belgique, des dizaines d'agressions racistes à caractère haineux se déroulent dans l'espace public ou ailleurs, trop souvent dans l'indifférence", s'indigne l'association créée en 2014.

Ce matin, environ 200 manifestants se sont rassemblés devant le Palais de Justice de Bruxelles pour le rappeler."C'est un thème qui est extrêmement important à notre époque, on a assez de signes de radicalisation dans toute notre société, on a un message qui se banalise petit à petit. Pour moi, il est important, en tant que citoyen et démocrate, d'être présent", explique un participant. "La peur de l'étranger est le seul fonds de commerce de l'extrême droite. Elle n'a pas d'autre programme. Donc l'intégration des étrangers est la seule possibilité de s'en débarrasser", estime une autre.

Une action parmi d'autres

Un groupe de jeunes filles voilées a également fait le déplacement. "On ne peut pas constamment laisser les autres parler à notre place, c'est nous qui sommes victimes d'islamophobie, qui sommes les premières visées, c'est à nous de dire qu'il y en a assez."

L'événement est aussi l'occasion de demander la mise en place d'un plan inter-fédéral de lutte contre le racisme et les discriminations, alors que le récent coup de gueule de notre collègue à la RTBF Cécile Djunga a suscité l'émoi en Belgique

Mardi prochain, la "semaine d'actions" se poursuivra avec une conférence intitulée "L'islamophobie, déni ou défi?" de 14h à 16h au Parlement bruxellois. Elle se clôturera vendredi 21 septembre par un gala de soutien au bénéfice du CCIB qui se tiendra au Centre communautaire maritime de Molenbeek.

Parallèlement, le CCIB organise un concours de dessin et de caricature pour dénoncer la haine et l'islamophobie. Tout un chacun peut proposer son œuvre avant le 19 septembre en l'envoyant par courriel à l'adresse contact@islamophobia.be 

Ce dimanche, le rassemblement avait lieu devant le palais de justice car "si les citoyens victimes de haine ou de racisme ne peuvent pas compter sur la justice, où peuvent-ils aller?", demande le CCIB.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK