Mise en place des premiers câbles pour le téléphérique de Namur

Les travaux en cours pour la construction du futur téléphérique de la ville de Namur avancent à pas de géants. Après l'installation des huit pylônes et des deux gares, place à l'installation des câbles. Et c'est ce lundi 11 janvier que l'opération commence. À l'aide d'une péniche sur la Sambre, le tout premier câble a été placé.

Une opération qui durera un mois

Alors que les huit pylônes métalliques sont désormais en place, une nouvelle phase débute pour le chantier du téléphérique de Namur. Il s'agit de l'impressionnante opération de déroulage des câbles sur lesquels évolueront les futures cabines.

D'abord, un fil de kevlar très fin d'environ 10 millimètres est installé. Ce fil permettra le tirage du premier câble d'installation qui, dès qu’il sera ancré, servira au tirage de l’ensemble des câbles à travers les gares et sur l’ensemble des pylônes. Ici, on augmente progressivement le diamètre du câble par déroulages successifs à l’aide de treuils, jusqu’à la mise en place du câble définitif. On recommence l’opération plusieurs fois jusqu’à dérouler chacun des câbles acier. Cette étape durera environ un mois. La fin de la phase de câblage est donc prévue mi-février.

Interruption du transport fluvial

En raison de ces premiers travaux concernant le placement de câbles téléphérique au-dessus de la Sambre, la navigation entre l’écluse de Salzinnes et le confluent avec la Meuse a été interrompue entre 11h00 et 12h00, ce lundi 11 janvier 2021. En cause: la nécessité d’amener le premier câble du téléphérique de la Citadelle jusqu’à la place Maurice Servais.

Ces deux endroits étant séparés par la Sambre, il a fallu faire venir un bateau pour faire traverser le câble. Selon le chef de chantier du projet, cette opération n’a posé aucun problème : "Le fait d’avoir tout organisé en amont a aidé. Et de toute façon, nous n’avions demandé une coupure que pour une heure, en sachant que l’opération en elle-même ne dure que 10 minutes. En fait, il s’agit simplement de faire passer le câble d’un bord à l’autre de la Sambre."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK