Migrants: l'aire d'autoroute de Bierges interdite de nuit aux poids-lourds jusqu'au 6 octobre

L'interdiction temporaire de stationnement de nuit aux poids lourds est à nouveau prolongée. L'arrêté du gouverneur du Brabant wallon sera d'application jusqu'au 6 octobre prochain. L'interdiction concerne l'aire située entre Wavre et Bruxelles.
L'interdiction temporaire de stationnement de nuit aux poids lourds est à nouveau prolongée. L'arrêté du gouverneur du Brabant wallon sera d'application jusqu'au 6 octobre prochain. L'interdiction concerne l'aire située entre Wavre et Bruxelles. - © Rtbf-Sébastien Remacle

Le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, vient de nous l'annoncer: l'interdiction temporaire du stationnement de nuit au parking de Bierges (en direction de Bruxelles) est prolongée jusqu'au 6 octobre prochain. C'est la deuxième prolongation décidée cet été. Elle vise les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes. Les gros camions ne pourront plus stationner sur ce parking de la E411 entre 20h et 07h.

Une mesure qui produit des effets

Le gouverneur Gilles Mahieu justifie son nouvel arrêté: "cette mesure produit des effets. Nous n'avons plus eu d'incidents depuis son instauration, début juillet. D'autre part, les effets secondaires de cet arrêté sont minimes. Les services de police m'ont donc demandé de prolonger la mesure".

Pour rappel, le gouverneur et les services de police motivent cette décision à la suite de deux constats. Des personnes migrantes en situation illégale campent dans des conditions très précaires à proximité du parking. Leur but: s'introduire clandestinement dans les camions à destination du Royaume-Uni. Pour le gouverneur, c'est donc une mesure d'ordre public.

Par ailleurs, l'objectif est aussi d'arrêter le trafic d'êtres humains; mais aussi les vols, les violences et les dégradations constatées sur le site.

Déplacement du problème?

Selon le gouverneur, le phénomène s'est partiellement déplacé vers d'autres aires de parking. "Mais le déplacement se fait vers des sites qui étaient déjà surveillés ou bien connus", explique Gilles Mahieu. Et d'ajouter qu'une concertation aura lieu avec le Brabant flamand de manière à être le plus efficace possible.

Un drame humain

Face à la misère et aux conflits dans plusieurs pays, dont la Syrie, la migration des populations tentant de rejoindre le Royaume-Uni reste avant tout un drame humain. D'autant que des trafiquants exploitent la situation. Les autorités disent en avoir conscience. "Mais en tant que gouverneur, mon rôle est d'assurer la sécurité de tous, que l'on soit migrant, routier ou automobiliste de passage à l'aire de Bierges".

 

 

 

        

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK