Métro de Charleroi : bilan positif deux ans après l'extension

La station Gazomètre flambant neuve
2 images
La station Gazomètre flambant neuve - © Cédric Loriaux

Des millions d'euros ont été investis dans le métro de Charleroi. Entre 2009 et 2013, le réseau a été étendu. En février 2012, on fermait la boucle autour du centre-ville restée inachevée pendant des années. Aujourd'hui, on procède encore à la rénovation de certaines stations datant des années 70. Des investissements qui ont porté leurs fruits.

Aujourd'hui, les Carolos sont satisfaits. Il est beaucoup plus facile de circuler depuis que le métro effectue une vraie boucle autour du centre-ville. En tout, quatre lignes desservent le centre et la périphérie. Véronique Benoît, porte-parole des TEC Charleroi, évoque un bilan positif : "Actuellement, 25 % des voyages effectués aux TEC Charleroi se font en métro. Cela veut dire que sur les 32 millions de voyages annuels sur notre réseau, 8 millions se font sur le réseau ferré. Un voyageur sur quatre emprunte donc le métro à un moment donné de son parcours".

Deux fois plus de voyages

En 2012, seuls quatre millions de voyages se faisaient en métro à Charleroi, ils sont par conséquent deux fois plus nombreux aujourd'hui. La ligne qui récolte le plus de succès est la ligne 4 qui mène vers l'Est à Gilly. Elle absorbe 40 % des voyageurs du métro, aussi bien en heures de pointe à la sortie des écoles qu'en heures creuses.

Un bémol : la ligne 3

On est pourtant un peu en-dessous des objectifs fixés en 2012. À l'époque, on tablait sur 10 millions de voyages pour 2014. En cause, sans doute, la fréquentation décevante de la ligne 3 qui mène vers Gosselies. Il faut dire que cette ligne en particulier n'a été inaugurée qu'en 2013 après de longs et pénibles travaux. Du côté des TEC Charleroi, on tempère : "Le personnel du futur hôpital Marie-Curie devrait bientôt remplir les rames. Le métro les amènera juste devant la porte de leur lieu de travail. On va mener des campagnes de communication et organiser des visites avec les agents pour leur montrer les avantages du métro", explique Véronique Benoît.

1.300.000 € pour rénover l'arrêt Gazomètre

En tout, l'extension du métro carolo a coûté près de 140 millions d'euros. Des investissements qui continuent, comme tout récemment à Gilly. La station Gazomètre a été rénovée de fond en comble pour la somme de 1.300.000 euros. "Les antennes initiales du métro de Charleroi datent des années 70. Il est clair que de nombreuses stations ont besoin d'un coup de jeune, mais aussi d'une mise à niveau", explique Jean-Marc Vandenbroucke, administrateur général de la SRWT (Société Régionale Wallonne du Transport), "l'inauguration de la station gazomètre n'est que la première étape de toute une série de rénovations. C'est très important pour nous".

La rénovation de quatre autres stations suivra prochainement, dont l'arrêt Samaritaine qui mène au centre commercial Ville2. Histoire de rendre un aspect plus moderne et fonctionnel au métro carolo, et de rendre la vie plus agréable aux usagers.

Sarah Heinderyckx

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK