MédiaSambre: coup d'envoi pour le futur centre audiovisuel carolo

Pose première pierre. De g à dr : Paul Magnette (bourgmestre de Charleroi),Paul Furlan (ministre wallon des pouvoirs locaux),Luc Maton (rédacteur en chef TéléSambre),Jean-Paul Philippot (administrateur général RTBF) et Jean-François Raskin (président du CA RTBF)
3 images
Pose première pierre. De g à dr : Paul Magnette (bourgmestre de Charleroi),Paul Furlan (ministre wallon des pouvoirs locaux),Luc Maton (rédacteur en chef TéléSambre),Jean-Paul Philippot (administrateur général RTBF) et Jean-François Raskin (président du CA RTBF) - © rtbf.be - Daniel Barbieux

MédiaSambre, autrement dit la future maison des média, sera un bâtiment de 2500 m², composé de trois étages. Il sera construit du côté de la place de la Digue et sera complémentaire au bâtiment actuel du boulevard Tirou. Ce mercredi, on a posé la première pierre de ce futur centre audiovisuel.

"C’est un bâtiment qui a une grosse polyvalence, explique Jean-Pol Philippot (administrateur général de la RTBF). Il permettra d’évoluer au fur et à mesure de nos métiers et de nos besoins. Il sera aussi ouvert sur un lieu de vie commun (la place de la Digue). Des connections avec celles-ci ont été prévues. Enfin, MédiaSambre a été conçu pour respecter les normes énergétiques les plus strictes."

Mais l'originalité du projet, c'est que la RTBF partagera ses nouveaux locaux avec Télésambre, la télévision communautaire de la région. Au départ, la volonté du politique était de rapprocher - géographiquement du moins - les télévisions communautaires et la RTBF pour des raisons budgétaires évidentes. Pour rappel, les uns et les autres sont financés par la Fédération Wallonie Bruxelles, dont le budget est plus qu'étriqué.

"Pour l’image de Télésambre, c’est quelque chose d’évidemment important. On ne va plus pouvoir rater le bâtiment MédiaSambre, en plein milieu du renouveau de la ville, nous répond Dimitri Kennes (président du conseil d'administration de Télésambre). L’un des grands objectifs de Télésambre, c’est la proximité. Et donc, ce contact possible et permanent avec une grande ouverture en centre-ville est primordial pour nous."

Un bâtiment tout en verre

Le bâtiment sera tout en verre, avec cette particularité que lorsqu'on sera juste en face, tout sera transparent (on verra ce qui se passe à l'intérieur). Par contre, dès qu'on le regardera de biais, le bâtiment sera opaque.

Que va-t-on y trouver ? Un studio télé, un studio radio pour les décrochages de Vivacité, et les deux rédactions (de la RTBF et de Télésambre) au même étage mais pas mélangées.

Le coût total est de 10,2 millions d’euros, dont 3,5 rien que pour les équipements technologiques. C'est l'entrepreneur BPC qui va réaliser les travaux. BPC qui vient de terminer à Charleroi la Tour de police et qui a construit à Liège la Médiacité. L'inauguration est prévue dans deux ans, en septembre 2017.

Christine Borowiak

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK