Médecins exclus des conseils d'administration des hôpitaux: "Anormal et inconcevable !"

Plusieurs médecins sont furieux de cette exclusion. Ils viennent d'écrire à Valérie De Bue, la ministre wallonne de tutelle des intercommunales, pour réclamer la modification du décret.
Plusieurs médecins sont furieux de cette exclusion. Ils viennent d'écrire à Valérie De Bue, la ministre wallonne de tutelle des intercommunales, pour réclamer la modification du décret. - © Flickr - AlexE.Proimos

Les médecins des hôpitaux liégeois sont mécontents. Du moins, ceux qui travaillent dans des hôpitaux sous forme d'intercommunale, comme la Citadelle ou le Bois de l'Abbaye.

A la suite de nouvelles mesures concernant plus généralement les intercommunales, ces médecins ne sont plus représentés au conseil d'administration de ces hôpitaux. Ils sont donc furieux et viennent d'écrire à Valérie De Bue, la ministre wallonne de tutelle des intercommunales. Ils réclament la modification du décret.

Cette exclusion est inconcevable, estime le Groupement des conseils médicaux des hôpitaux de la province de Liège.

"Dans la plupart des hôpitaux, les médecins sont représentés au niveau des instances de gestion. Ils sont là à titre purement informatif, ils n'ont aucun droit de vote, explique le docteur Bernard Geurde, du CHBA de Seraing, qui est également le porte-parole des dix signataires. En septembre, j'ai appris – le jour même du conseil d'administration – que je ne pouvais pas m'y présenter. Et je n'étais pas le seul à être exclu : il y avait aussi le directeur médical."

"La décision, poursuit notre interlocuteur, a été prise sur base des problèmes rencontrés dans certaines intercommunales, sans finalement penser à des domaines aussi spécifiques que celui des soins de santé ! Dans l'hôpital, au niveau du comité directeur, l'ensemble du personnel est représenté via les délégations syndicales. Mais les médecins ne sont plus représentés ! C'est anormal. Nous ne pouvons concevoir, alors que partout ailleurs on implique de plus en plus les médecins dans la gestion hospitalière, que nous en soyons exclus. Pourtant, la littérature internationale en la matière le montre à profusion : un hôpital où les médecins sont totalement exclus des cellules de gestion, est un hôpital qui va moins bien !"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK