Médecins bruxellois: une liste noire des patients agressifs

RTBF
RTBF - © RTBF

Une liste noire des patients agressifs et un système d'alerte entre les hôpitaux? Des médecins bruxellois réfléchissent à des moyens de lutter contre l'insécurité dans les services d'urgence, principalement la nuit et le week-end.

Les agressions sont un vrai problème dans les hôpitaux bruxellois. L'année dernière le gouvernement fédéral avait pourtant promis de prendre des mesures concrètes. Mais ne voyant rien venir, certains médecins, ont donc pris les devants en imaginant notamment cette liste noire des patients agressifs, une liste qui permettrait aux médecins et aux infirmiers de refuser certains patients. Evidemment comme le rappelle le docteur Kenneth Coenye, responsable des urgences aux cliniques Saint-Jean et Saint-Etienne à Bruxelles ce refus ne concerne pas les patients en danger de mort.

"Si maintenant une certaine personne est déjà venue dans l'un ou l'autre service et a cassé tout l'intérieur et elle vient pour un rhume aux services d'urgence, là je peux m'imaginer qu'on n'aura pas trop envie de le voir."

Et pour le docteur Coenye cette liste noire sera sans doute plus efficace que les brochures "garder la tête froide" du gouvernement fédéral, seule mesure prise jusqu'ici pour faire face à l'agressivité des patients.

"Les brochures (...) n'ont pas eu beaucoup d'effet. Même d'autres petites campagnes: nous on a, chez nous, affiché une phrase de Nelson Mandela qui dit: il n'y a pas de force dans l'impolitesse. Mais des choses pareilles, malheureusement, la population qui est souvent agressive est la population qui ne sait ni lire ni écrire et donc ça n'aide pas."  

Les médecins souhaitent également que la procédure pour déposer plainte en cas d'agression soit allégée. Une heure tous les jours au commissariat ce n'est pas possible disent-ils.

 

(M.S. avec Nathalie Servais)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK