Maxime Prévot ménage le MR à Namur, malgré l'échec électoral des réformateurs

Anne Barzin (MR), Maxime Prévot (CDH) et Philippe Noël (Ecolo) se sont partagé les échevinats de la nouvelle majorité à Namur.
Anne Barzin (MR), Maxime Prévot (CDH) et Philippe Noël (Ecolo) se sont partagé les échevinats de la nouvelle majorité à Namur. - © RTBF - Flou

Deux jours après les élections, les trois partis de la nouvelle majorité à Namur (CDH-Ecolo-MR) se sont partagé les échevinats : 4 pour le CDH, 3 pour Ecolo et 3 pour le MR. Comme si rien n'avait changé par rapport à 2012. Pourtant le MR a subi un lourd revers électoral dimanche (4 sièges en moins). Et Ecolo, au contraire, a gagné 3 sièges.

"Je ne suis pas obsédé par l'arithmétique électorale pour constituer mon collège", déclare Maxime Prévot. C'est une équipe. Il faut que tout le monde se sente bien dans son rôle. Je préfère jouer en 4-3-3, comme au football", sourit le bourgmestre.

La nouvelle majorité insiste surtout sur la meilleure cohérence des différents portefeuilles. Par exemple, la Citadelle de Namur et le tourisme seront pilotés par le même échevin (un MR en l'occurence); ou encore le Président du CPAS sera aussi l'échevin de la cohésion sociale (un Ecolo). Toutes les compétences liées au développement du centre-ville ont aussi été regroupées : urbanisme, développement économique, commerce, mobilité... (un portefeuille pour le CDH).

À part le bourgmestre, le casting du nouveau collège par contre n'est pas encore connu. On peut déjà citer, sans trop se mouiller, les noms de Tanguy Auspert et Stéphanie Scailquin au CDH, de Philippe Noël chez Ecolo, d'Anne Barzin et de Luc Gennart au MR.

Au CDH, l'inconnue porte sur le quatrième poste : Geneviève Lazaron ? Baudouin Sohier ? Charlotte Bazelaire ?

Au MR, la jeune Charlotte Deborsu a fait plus de voix que l'échevin sortant Bernard Guilitte. "C'est la section locale du MR qui décidera dans quelques jours", coupe Anne Barzin.

Chez Ecolo, Arnaud Gavroy et Patricia Grandchamps seront sans doute candidats pour rempiler au collège. "Mais il y aura d'autres candidatures", prévoit Philippe Noël. Et c'est notre assemblée générale locale qui désignera les trois échevins écolos. "