Mauvaises herbes: solutions de facilité et approche naturelle

La couche d'écorces est la solution naturelle la plus efficace contre les mauvaises herbes
La couche d'écorces est la solution naturelle la plus efficace contre les mauvaises herbes - © Quentin jacquet

Avec les hausses de température, la nature revit et les herbes, aussi bien les bonnes que les mauvaises, repoussent. Au moment de faire le ménage dans les jardins, l’heure est au choix de la meilleure solution pour traiter ces plantes adventices. Mais attention, le pire (du point de vue écologique) peut côtoyer le meilleur.

Pour traiter leur jardin, beaucoup sont tentés par une solution radicale la plus durable possible. Sur les rayons des jardineries, parmi les herbicides qui répondent à ce critère, le Roundup figure en bonne place. Problème, cet "herbicide total" n’est pas exempt de critiques. Produit par la multinationale Monsanto, le Roundup a pour principe actif le glyphosate, une substance qui vient d’être reconnue comme potentiellement cancérigène par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Déjà interdit dans les communes pour le traitement des espaces publics, le Roundup peut toutefois encore être vendu en Belgique et aucune décision européenne n’interdit l’utilisation de cet herbicide. La seule restriction porte sur la taille du conditionnement de l’herbicide: ½ litre maximum. Une exigence bidon -c’est le cas de le dire- dans la mesure où il vous est loisible d’acheter autant de récipients d’1/2 litre que vous le désirez. Il existe également des plus grands formats pour les grandes zones à traiter, ce sont alors des solutions prêtes à l’emploi présentant une faible concentration en glyphosate.

L’alternative écologique

Pour le Président francophone de l’Association belge des jardineries Jacques Hendrickx, il existe d’autres solutions que les pesticides pour éviter la repousse d’herbes indésirables.

"Après avoir bien nettoyé le terrain, il faut recouvrir le sol avec une couche d’écorces adaptée au type d’arbustes que l’on souhaite planter, soit le pin des landes, les coques de cacao ou le paillage de chanvre. Pour les coques de cacao, il faut étaler une épaisseur de trois centimètres mais il faut de six à huit centimètres d’épaisseur pour couvrir toute la surface d’écorces de pin des landes.

Evidemment quelques mauvaises herbes pourront braver l’écran d’écorces mais elles seront faciles à retirer.

Et Jacques Hendrickx de conclure "si on souhaite privilégier le naturel autant utiliser l’huile de bras, le travail de jardin équivaut au passage à la salle de sports". Avec l’énorme avantage d’être chez soi et à l’extérieur.

Vincent Clérin, Quentin Jacquet

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK