Masque obligatoire en primaires à Orp-Jauche: la ministre tire l'oreille du bourgmestre, qui maintient sa décision

Les experts eux-mêmes déconseillent pourtant le masque en primaire pour le bien-être psychosocial des petits.
Les experts eux-mêmes déconseillent pourtant le masque en primaire pour le bien-être psychosocial des petits. - © izusek - Getty Images

Un courrier fait l'actualité ce jeudi matin du côté d'Orp-Jauche, une lettre envoyée par la Ministre de l'Education au bourgmestre. Caroline Désir rappelle en effet à Hugues Ghenne que la règle n’est pas d'imposer le masque en primaire.

Dans les écoles de cette petite commune rurale de 9000 habitants, la mesure est pourtant obligatoire depuis lundi, suite à une décision prise par le bourgmestre lui-même. Mais cette décision est contestée depuis par certains parents. Ces derniers parlent d'un climat anxiogène pour leurs enfants.

Il faut dire que les experts eux-mêmes déconseillent le masque en primaire pour le bien-être psychosocial des petits. Pour ces parents, c'est donc un non-sens qui provoque de la confusion, du stress et des tensions dans la cour de récré.

Du coup, ces parents ont écrit à Caroline Désir. Et mercredi, la Ministre a tiré l'oreille du bourgmestre, en lui rappelant sa circulaire.

Comment le bourgmestre a-t-il réagi ?

Le masque reste-t-il obligatoire à partir de la 5ème primaire ? Pour l'instant, Hugues Ghenne n’a pas vraiment fait marche arrière. Il le martèle : il ne fait que respecter la philosophie de la circulaire et ce qu'il veut surtout, c'est protéger ses enseignants pour pouvoir assurer les cours. "On respecte la directive. On n’ajoute pas du stress aux enfants. On est dans une logique de respect du personnel enseignant, comme un syndicat pourrait l’être."

La Ministre, elle, a demandé à la Direction générale de son administration de prendre aujourd'hui directement contact avec les directeurs d'écoles pour taper sur le clou et leur rappeler, à eux aussi, le sens de sa circulaire.

Journal télévisé 16/11/2020

A Courcelles, la bourgmestre a imposé le masque pour les plus de 6 ans, à moins d'un mot écrit des parents.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK