Marchés de Noël : les artisans ont la cote

Sophie crée du bonheur
3 images
Sophie crée du bonheur - © Vinciane Votron

Sophie Fasbender ne savait pas coudre. Il y a deux ans, elle a acheté une machine, quelques bouquins et regardé des vidéos sur internet. Aujourd'hui, elle vit en partie de son activité "Les petits bonheurs de Sophie". Elle crée des articles en tissus "fait main": des tours de cou, des mitaines, des trousses de toilette et même des lingettes démaquillantes, qui ont lancé son activité. 

Elle n'a pas de boutique; du coup, elle vend ses objets sur internet et participe aux marchés de Noël près de chez elle, à Beloeil notamment. "Les gens me demandent souvent si c'est vraiment moi qui fais ça de mes propres mains. Il y a vraiment un public qui vient pour ça, qui recherche un produit unique." Une des clientes fidèles confirme : "Je suis fan de Sophie. Elle est très originale dans ses tours de cou pour mon fils qui a 8 ans. Il les perd régulièrement, du coup, ça fait marcher le commerce un peu plus." Et à chaque rencontre, c'est "un petit moment de partage, d'échange, même si la personne n'achète pas, il y a toujours quelque chose d'agréable à prendre.

Pas de Made in China

De plus en plus d'organisateurs souhaitent avoir de véritables artisans sur les marchés de Noël. Carmelina Ricotta est l'organisatrice du marché de Noël de Beloeil : "Chaque année, nous avons de nouvelles demandes pour occuper nos chalets. On demande que les artisans renvoient un dossier de candidature avec des photos. On sélectionne en favorisant les artisans, le fait-main et les producteurs du coin. Il n'y a pas de "made in China" sur le marché de Beloeil. Il y a un engouement pour le "consommons local"."

Un retour aux sources. De quoi ravir Sophie : "Moi, je fabrique mes objets avec amour et quand je vois que les gens les portent dans la rue, j'ai une certaine fierté et beaucoup d'émotion aussi". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK