Marche-en-Famenne: les colis alimentaires du Resto du Cœur iront d'abord aux bénéficiaires marchois

Les locaux des restos du coeur de Marche-en-Famenne, situés rue du Luxembourg.
Les locaux des restos du coeur de Marche-en-Famenne, situés rue du Luxembourg. - © Capture d'écran Google Street View

"On ne peut plus suivre dans ces conditions-là." Cette phrase, c’est Pierrette Barrier, Présidente des Restos du Cœur de Marche-en-Famenne qui pousse ce cri du cœur.

Le problème est simple : les bénéficiaires qui viennent chercher des colis ne sont pas tous de Marche-en-Famenne. "Beaucoup d’entre eux viennent en effet de communes limitrophes et même de la province namuroise voisine. Bien souvent, ajoute Pierrette Barrier, parce qu’il n’y a pas de service comme le nôtre dans leur commune ou parce que pour des raisons de proximité, ils préfèrent venir ici plutôt que chez eux. Mais nous nous ne savons plus faire face à cette demande sans cesse grandissante."

Il y a plusieurs mois de cela le comité de direction du Resto du Cœur marchois a donc pris la décision d’envoyer un courrier aux communes et CPAS voisins dans le but de demander une aide financière de 500 euros par an pour pouvoir ainsi fournir des colis alimentaires de qualité à tous les bénéficiaires et ce quel que soit sa commune d’origine. "Mais face au peu de réponses reçues nous avons décidé qu’à partir du 01 mai prochain, la distribution ne se ferait qu’aux seuls bénéficiaires marchois ou aux communes et CPAS qui accepteraient de financer les fournitures des colis."

A Havelange, commune namuroise, mais voisine de Marche-en-Famenne, les bénéficiaires des villages de Méan par exemple avaient l’habitude d’aller jusque Marche pour y chercher leurs colis. Mais, depuis quelques semaines déjà, les assistantes sociales ayant appris les difficultés et la décision du Resto marchois envoient d’office vers Ciney, Dinant ou Namur.

Quant à savoir si le CPAS d’Havelange serait prêt à participer annuellement à raison de 500 euros pour aider à la constitution de colis, la réponse de qui ne possède pas de service de resto du Cœur, cela fait déjà quelques semaines que les assistantes sociales envoient d’office les bénéficiaires de colis vers Ciney, Dinant ou même Namur. Pour la présidente du CPAS d’Havelange, c’est possible.

"Mais il faudra analyser la situation en comité de direction, car je ne peux pas prendre la décision seule. Mais je comprends que le resto du cœur de marche soit en difficulté car les bénéficiaires peuvent aller là où ils le souhaitent, ajoute la Présidente. Ils ont leur autorisation et choisissent eux-mêmes l’endroit où ils iront chercher leur colis. Certains villages d’Havelange étant plus prêts de Marche c’était logique qu’ils aillent là. Si Marche doit faire un choix c’est assez logique qu’ils privilégient d’abord les bénéficiaires marchois. Maintenant, nos bénéficiaires devront aller vers Ciney ou Dinant ou même à la Main Tendue à Namur. A voir donc ce qu’il y aura lieu de faire."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK