Marché de Noël de Namur: "On ne change rien du côté de la sécurité"

Pas de changement dans les mesures de sécurité sur le marché de Noel à Namur, depuis l'intrusion du camion fou de Berlin.  Le chef de zone maintient son dispositif mis en place depuis début décembre.
4 images
Pas de changement dans les mesures de sécurité sur le marché de Noel à Namur, depuis l'intrusion du camion fou de Berlin. Le chef de zone maintient son dispositif mis en place depuis début décembre. - © Laurence Lenne - Rtbf

Après l'intrusion du camion fou sur le marché de Noël de Berlin, comment gèrer la sécurité sur ce type d'évènements chez nous?

A Namur, rien ne va changer autour des chalets du centre ville. Patrouilles de police, mesures de circulation précises et gros blocs de béton à certains endroits. "Non, nous n'allons rien renforcer ni rien changer. Nous avons eu des contacts avec le centre de crise au fédéral, et le niveau de l'alerte reste le même. Nous ne changeons aucune mesure dans la ville" explique Olivier Libois, chef de zone à la police locale de Namur.

"Ces blocs de béton, pour moi, c'est une bonne solution" 

Différentes mesures de sécurisation du marché ont été prises avec la Ville de Namur, et elles restent en place. Aucun changement depuis le drame de Berlin. "Depuis décembre, nous avions mis en place des mesures structurelles. Premièrement, ces blocs de béton qui empêchent l'intrusion de véhicules. Ils sont installés notamment près de la place d'Armes." Provoquent-ils la psychose? Non, pour moi, c'est une bonne solution. Si je mettais 150 hommes en patrouille sur le marché, ce serait plus anxiogène je pense."

Mesures de circulation envers les camions et patrouilles discrètes 

Ces blocs de béton ont été installés pour la première fois cette année à Namur. "C'est clairement en lien avec les évènements de Nice que ces blocs ont été mis en place comme obstacles physiques". Mais il n'y a pas que cela. "Nous tentons d'éviter au maximum la circulation de gros véhicules dans Namur. Les camions ne circulent pas en dehors des heures de livraison."

Et puis il y aussi des patrouilles de police bien sûr, mais assez discrètes. "Les renforcer depuis le drame de Berlin? Non, ça ne sera pas fait". 

"Nous essayons de limiter les risques, sans provoquer la panique" 

"La particularité de Namur, c'est que le commissariat est au cœur de la ville. Nous sommes tout près du marché de Noël et très vigilants. Namur est une ville ouverte et elle reste ouverte. Nous essayons de limiter les risques sans provoquer la panique".

Le marché de Noël de Namur accueille environ 200 000 personnes chaque année, autour de la place d'Armes, de la place de l'Ange et de la place du Théâtre.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK