"Marc Kayak" pourra continuer à nettoyer la Meuse à Namur

Cela fait près de 10 ans que ce Namurois navigue sur la Meuse en kayak et qu'il ramasse bénévolement les déchets qu'il trouve sur le fleuve et ses berges. Mais samedi dernier, l'homme avait été interpellé par la police, qui l'avait sorti de l'eau et lui avait interdit de pratiquer son activité à cet endroit. Une mésaventure relayée dans la presse locale namuroise.

Dans un message posté ce mardi matin sur Facebook, le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot parle de "malentendu" et explique que le volontaire se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. "L'éclusier, de manière bien légitime, s'est inquiété de l'imprudence des personnes faisant du paddle [...] Pour d'évidentes raisons de sécurité, il est interdit à ces paddles et autres embarcations légères de venir à moins de 250m d'une écluse [...] l'éclusier a appelé la police pour qu'elle interpelle les nombreux usagers et les conscientise. Manque de chance, "Marc kayak" était dans les environs quand la police est venue, tandis que la plupart des paddles avaient disparu."Marc Kayak" aurait donc été apostrophé par la police, mais non verbalisé. "Il peut continuer sa remarquable démarche de collecte bénévole des déchets en Meuse" explique Maxime Prévot.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK