Manifestation anti couvre-feu à Liège samedi soir : sept blessés et 20 arrestations

Manifestation anti couvre-feu à Liège samedi soir : sept blessés et de multiples arrestations
Manifestation anti couvre-feu à Liège samedi soir : sept blessés et de multiples arrestations - © MARIE-PAULINE DESSET - BELGA

En Cité ardente samedi soir, 20 personnes ont été arrêtées administrativement et écrouées, et trois autres ont été arrêtées judiciairement lors d'une manifestation pour protester contre le couvre-feu, rapporte la presse ce dimanche matin citant la police. Sept personnes ont en outre été blessées lors de cette action qui a rassemblé environ entre 400 et 500 personnes.

Selon la police citée par le quotidien, environ 350 personnes ont été arrêtées administrativement et identifiées sans être écrouées. Une cinquantaine ont dû être ramenées à l'hôtel de police pour vérification d'identité. Toutes les personnes identifiées seront verbalisées, plus de 400 PV sont en cours de rédaction.


►►► À lire aussi Plusieurs centaines de Liégeois se mobilisent contre le couvre-feu et pour des mesures sanitaires solidaires


20 personnes ont été arrêtées administrativement et écrouées: 5 pour troubles à l'ordre public et 12 pour avoir tenté de forcer le barrage. En outre, trois arrestations judiciaires ont eu lieu, deux pour rébellion armée dans les rues alentours et une pour dégradation volontaire.

Il est aussi question des sept blessés, quatre dans les rangs policiers, et trois manifestants qui se sont déclarés blessés en arrivant à l'hôtel de police.

Échauffourées

Vers 22H15, durant le couvre-feu qui s'étend en Wallonie de 22H00 à 6H00 du matin, la police a stoppé l'avancée des manifestants encore dans la rue et procédé à leur identification. 

Parmi les dégradations, les forces de l'ordre ont notamment relevé des tags sur des arrêts de bus et des barrières de tramway renversées.

De leur côté, les manifestations estiment avoir été bloqués au niveau du pont Saint-Léonard, après l'heure de couvre-feu. "La police, équipée de plusieurs combi et d'autopompes, a commencé à nasser une centaine de personnes en les empêchant de quitter le pont Saint-Léonard. La police est intervenue en chargeant brutalement et sans sommation, ce qui a déclenché un mouvement de foule", indiquent les manifestants dans un communiqué. 

La Belgique, un des pays les plus touchés au monde par la pandémie de Covid-19, a annoncé vendredi soir la poursuite du confinement partiel mis en place fin octobre tout en autorisant la réouverture des commerces à partir de mardi. 

La fermeture des bars, des restaurants et des cafés, l'obligation de travailler à domicile lorsque cela est possible, la limitation des contacts sociaux et le couvre-feu nocturne restent en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

Le pays de 11,5 millions d'habitants a enregistré près de 16.500 décès liés au coronavirus depuis le début de la pandémie. Tous les indicateurs sont en amélioration ces dernières semaines mais pas suffisamment pour envisager un assouplissement des mesures de confinement avant mi-janvier, a prévenu vendredi le Premier ministre Alexander De Croo.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK