Près de 6 000 motards ont manifesté contre le contrôle technique

Les motards de la FBMC lors de l'une des manifestations organisées à Bruxelles
2 images
Les motards de la FBMC lors de l'une des manifestations organisées à Bruxelles - © BELGA PHOTO MICHEL KRAKOWSKI

Entre 4 500 et 6 000 motards (selon le organisateurs) se sont rassemblés, samedi à 13h00, rue de la Loi, à Bruxelles, pour la manifestation européenne contre le contrôle technique pour les motos. La délégation de motards reçue à la Commission européenne s'est dite déçue par la rencontre. Les motards ont quitté la rue de la Loi, à 15 heures, pour se disperser à l'Atomium.

Organisée par la Fédération belge des motards en colère (FBMC), cette manifestation, annoncée comme "le plus grand camping bruxellois", vise à protester contre le projet d'imposition par l'Europe d'un contrôle technique pour les motos. "Seuls 0,3% des accidentés en Belgique et 0,6% en Europe le sont à cause d'un problème technique de leur moto", remarque Joe Verrecke, président de la FBMC. "Ce sont 21% des motards qui meurent sur les routes pour des problèmes d'infrastructures ou des 'tourne à gauche'", ajoute-t-il. Les motards annoncent qu'ils resteront rue de la Loi jusqu'à ce qu'ils obtiennent une réponse satisfaisante. Ils menacent également d'occuper les différents lieux de contrôle technique en Europe s'ils ne sont pas entendus.

Ce n'est qu'une première action

"Cher et inutile", voilà comment est qualifiée l’idée d’introduire un contrôle technique européen pour les motos. Aline Delhaye, secrétaire générale de la Fédération européenne des Associations de motocyclistes a répondu aux questions d'Aurélie Fogli: "Pour nous, cela n’a pas de sens, nous trouvons que l’Europe doit chercher à résoudre la crise économique et les problèmes des citoyens. Les arguments de sécurité ne sont pas bons et les chiffres avancés par la Commission européenne proviennent de l’industrie du Contrôle technique qui fait un lobby très poussé ".

La problématique de sécurité routière est compliquée, argumente le porte-parole de la fédération: "Surtout pour la moto. Il est impossible d’avoir une réglementation de contrôle technique identique en Finlande et au Portugal ". Pour la Fédération européenne des motards, cette manifestation n’est qu’un début et d’autres actions suivront".  

Le Motorcycle Council a pour sa part décidé de ne pas s’associer à la manifestation, estimant qu’il fallait négocier avec les instances européennes.

Belga et RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK