Malgré la rigueur, l'Etat continue de soutenir largement le secteur spatial

L'enterprise Thales Alenia Space ETCA est située à Mont-sur-Marchienne.
L'enterprise Thales Alenia Space ETCA est située à Mont-sur-Marchienne. - © Google Street View

Philippe Courard était en visite mardi chez Thales Alenia Space ETCA, l'entreprise spécialisée dans le spatial située à Mont-sur-Marchienne. Le secrétaire d'Etat à la politique scientifique en a profité pour rappeler que le gouvernement fédéral co-finance de nombreux programmes de recherche dans le domaine du spatial. Comme c'est le cas chez Thales, l'entreprise carolo reçoit en effet près de 6 millions d'euros par an.

Le gouvernement fédéral consacre 200 millions d'euros par an au spatial. Une somme en progression malgré la rigueur budgétaire, une somme qui fait de la Belgique le cinquième contributeur à l'ESA, l'agence spatiale européenne.

Et plusieurs entreprises privées bénéficient de cet argent public, c'est le cas notamment de Thales Alenia Space ETCA à Mont-sur-Marchienne, l'un des leaders mondiaux de l'électronique des lanceurs et des satellites.

"Il faut continuer à garder cette longueur d’avance, déclare Philippe Courard (secrétaire d'Etat à la politique scientifique). Il faut continuer à permettre aux entreprises d’investir, de faire de la recherche & développement… Et par là, de gagner des marchés ! Prenons l’exemple de Thales : elle est la seule en Europe à fabriquer certains types de produits."

Et pour rester à la pointe, une entreprise comme Thales Charleroi a besoin de cet argent public, consacré à la recherche et au développement. De l'argent qui, par ailleurs, rapporte gros. "Avec trois ou quatre millions, on peut par exemple développer un nouveau produit, explique Jean-Max Pratx (administrateur délégué). Si nous sommes les meilleurs sur le marché, cela peut générer presque 50 voire 100 millions d’euros. L’ordre de grandeur du retour sur investissement est de l’ordre de 10 !"

L'intérêt, c'est aussi de maintenir cette haute-technologie chez nous, dans un secteur où la concurrence est à la fois féroce et mondiale.

Jean-Christophe Adnet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK