Maisons évacuées à Anderlecht suite à des fissures : la plupart des habitants ont pu rentrer chez eux

Les habitants de cinq des sept maisons de l'avenue Gounod et de la place Verdi à Anderlecht évacués au début du week-end dernier à la suite de l'apparition d'importantes fissures ont pu regagner leur domicile, a annoncé la commune, mercredi en fin de journée.

Six maisons avaient été déclarées inhabitables vendredi soir, après l'apparition de grandes fissures dans les murs. Les pompiers de Bruxelles et Vivaqua ont déterminé qu'il s'agissait d'une importante fuite d'eau. Au total, 42 personnes avaient alors été évacuées de leur domicile.

Lundi, une septième maison a également été évacuée.  

Travaux de sécurisation

D'après la commune d'Anderlecht, les victimes ont été prises en charge par le CPAS d'Anderlecht et le Service d'aide aux victimes de la zone de Police Sud, qui les a hébergées dans des hôtels. Certains ont choisi de rester chez des amis ou de la famille.  

Selon les rapports d'experts, dont un indépendant nommé par la commune, cinq des sept maisons sont habitables. La déclaration d'inhabitabilité a donc été levée pour ces maisons. Deux maisons sont encore inhabitables en attendant les travaux de sécurisation. Tant les victimes dont les maisons restent inhabitables que les résidents qui sont autorisés à retourner dans leurs maisons sont toujours assistés par le CPAS et le Service d'aide aux victimes. 

En outre, la commune d'Anderlecht a demandé à Sibelga et Vivaqua de rétablir l'eau, le gaz et l'électricité.

Se disant heureux du retour de la plupart des habitants évacués, le bourgmestre de la commune, Fabrice Cumps, a tenu à féliciter tous les intervenants pour leur réactivité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK