Maisons de repos bruxelloises : accord sur des visites sous conditions strictes

Maisons de repos bruxelloises : accord sur des visites sous conditions strictes
Maisons de repos bruxelloises : accord sur des visites sous conditions strictes - © DIRK WAEM - BELGA

C'était une décision contestée du dernier Conseil national de sécurité : l’autorisation de visites en maisons de repos. La Région bruxelloise avait d'emblée fait savoir que les visites restaient interdites, jusqu'à concertation avec les fédérations des maisons de repos et les représentants syndicaux.

C'est désormais chose faite. Le gouvernement bruxellois annonce un accord, sous forme de circulaire qui sera envoyée aujourd'hui même à l’ensemble des insitututions.

Le principe de base reste l'interdiction des visites dans ces établissements. Seules les visites essentielles et vitales sont autorisées, auxquelles s’ajoutent dorénavant les visites encadrées, qui doivent respecter une double condition.

  • Dans une maison de repos donnée, tout le monde devra avoir été dépisté, aussi bien le personnel que les résidents.
  • L'institution devra pouvoir accueillir des visiteurs dans de bonnes conditions de sécurité. Il faudra par exemple disposer du personnel en suffisance pour organiser et encadrer les visites, avec une attention particulière pour la prise en charge des résidents désorienté.

"L’isolement peut se révéler être une menace aussi redoutable que le virus lui-même. Il était donc nécessaire et urgent d’humaniser davantage ce confinement, commente Alain Maron, ministre de l'action sociale. Tout l’enjeu était de pouvoir le faire en accord avec les maisons de repos et en tenant compte du rythme, des capacités et des ressources de chacune d’entre elles. L’accord obtenu permet selon moi d’atteindre cet équilibre", estime le ministre écologiste.

Comines-Warneton : des visites au home permises sous une tonnelle aménagée (JT du 20/04/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK