Maison Delune: le chantier de l'ambassade des Emirats Arabes Unis démarre

Le chantier va enfin pouvoir démarrer à la Maison Delune.
Le chantier va enfin pouvoir démarrer à la Maison Delune. - © D. R.

Nouvelle vie pour la Maison Delune, phare Art nouveau sur l'avenue Franklin Roosevelt à Bruxelles : après une inoccupation de cinq ans, la bâtisse s'apprête à accueillir officiellement l'ambassade des Emirats Arabes Unis.

Le chantier d'aménagement débute dans un mois, comme nous l'a confirmé Francis Metzger, du bureau d'architecture MA2, en charge du dossier. Fin des travaux 18 mois plus tard, en ce compris la construction du consulat des EAU, sur l'avenue des Phalènes, dans un bâtiment plus moderne.

Un chef d'oeuvre classé

On a longtemps cru que la Maison Delune, bien remarquable classé au patrimoine bruxellois, courrait le risque de se transformer en chancre. Il faut dire que le lancement du chantier a connu quelques rebondissements, comme l'histoire de la bâtisse. 

Érigée en 1904-1905, la Maison Delune, du nom de son architecte Léon Delune, sert d'abord de café-restaurant dans le cadre de l'Exposition Universelle de 1910 à Bruxelles, dans ce qu'on appelait alors l'avenue des Nations.

Longtemps désertés, les lieux sont acquis en 1996 par l'homme d'affaires Stephan Jourdain qui les fait rénover avant de les vendre à la banque Bacob/Artesia. Celle-ci souhaite y implanter des activités de banque privée mais l'opération capotera, malgré une nouvelle rénovation. 

En 2004, nouvelle vente de la maison et rachat par Breevast. Une agence de communication la loue. Début des années 2010, les EAU l'acquièrent (pour une somme estimée à quatre millions d'euros) pour y installer leur ambassade. Projet qui ne se fera pas sans mal.

Le permis remonte à novembre 2015

Si le permis est délivré en novembre 2015, il faudra attendre la fin de la période permettant le dépôt d'un recours. Mais aussi: la résolution d'un conflit avec la Région bruxelloise qui réclame le paiement de charges d'urbanisme. Des charges contestées par les EAU au titre qu'il s'agit d'une ambassade. Enfin, récemment, la représentation des Emirats à Bruxelles a accueilli son nouvel ambassadeur qui a fait de ce déménagement l'une de ses priorités. 

En février, les premiers engins entreront donc en action pour d'abord abattre les arbres (avant la période de nidification) du futur jardin paysager dont la conception a été confiée à l'Atelier Eole (Anne-Marie Sauvat). "De nouvelles essences seront plantées", rassure Francis Metzger. "Important aussi: les aspects extérieur et intérieur de la maison Delune seront préservés. Les interventions se limitent à restituer au bâtiment son aspect tel qu'il était au début du siècle dernier avec l'ajout d'une toiture."

Une ambassade de prestige face à celle du Qatar

Le neuf, dans le chantier, ce sera le consulat, dans le prolongement du bâti d'avenue des Phalènes. La Maison Delune et ce nouveau bâtiment, distants d'une trentaine de mètres, seront reliés par le jardin en surface et un parking (20 emplacements) en sous-sol. "Un parking afin de réduire la pression automobile dans le quartier."

Aujourd'hui, les équipes en charge du projet vont se tourner vers les riverains afin de multiplier les communications. "Un drink sera également organisé", précise Francis Metzger qui connaît bien la Maison Delune pour avoir piloté chacune des restaurations depuis près de 20 ans.

Avec son ambassade, les Emirats Arabes Unis se positionnent en terme de visibilité sur l'avenue Roosevelt. Une démarche confirmée face à l'imposante et récente représentation diplomatique du Qatar, une centaine de mètres plus bas.

Pour l'anecdote, rappelons que la Maison Delune a servi de décor à un roman de Jacqueline Harpman "Le bonheur dans le crime". Quant à l'aigle doré qui trône au sommet, il avait été volé et disparu de la circulation pendant plusieurs années avant d'être retrouvé chez un brocanteur, en 1999.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK