Maisières : les barrages devant le SHAPE ont été levés à 11 heures

L'entrée du SHAPE à Maisières
L'entrée du SHAPE à Maisières - © Belga - Yves Boucau

Ce matin, une quarantaine de travailleurs civils du SHAPE bloquaient la circulation par intermittence à hauteur du carrefour situé en face de la base militaire de l’OTAN et ce pour interpeller le premier ministre sur leur avenir. Le barrage a été levé vers 11 heures.

Nous vous annoncions ce matin le mouvement de grève des travailleurs civils du SHAPE, un mouvement adopté pour 24 heures.  L’origine de leur mouvement est la date butoir du 31 décembre 2013 : à cette date, il est prévu que l’OTAN ne paye plus elle-même ses travailleurs civils belges puisque la compétence aura été transférée à l’Etat belge.

D’où l’inquiétude des travailleurs sur leur avenir.  Qui va être repris ? A quelles conditions ?  Ces travailleurs n’ont aucune réponse à leurs questions.  Patrick Salvi, le secrétaire permanent du SETCA,  nous  a déclaré que les autorités militaires considèrent que la balle est dans le camp du politique.

Le syndicat nous a également déclaré avoir demandé à pouvoir rencontrer le Premier ministre mais que ses services ont fait savoir que son emploi du temps ne le lui permettait pas.  La manifestation d’aujourd’hui ne constitue donc qu’une étape et sera, toujours selon Patrick Salvi, suivie d’une série d’autres actions.

Vincent Clérin

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK