Magistrats et avocats liégeois se donnent "66 jours pour sauver la justice"

Les magistrats et avocats liégeois inquiets pour l'indépendance de la justice.
Les magistrats et avocats liégeois inquiets pour l'indépendance de la justice. - © RTBF

Les hommes et femmes de loi liégeois se sont réunis, mercredi à 11h30, vêtus de leurs toges devant l'escalier d'honneur de l'ancien palais de justice de la Cité ardente pour marquer le début de la campagne "66 jours pour sauver la justice". Jusqu'aux prochaines élections fédérales du 26 mai, le monde judiciaire entend mener diverses actions afin d'exiger des partis politiques un refinancement de ce service public.

Comme partout dans le pays, les magistrats et avocats du barreau de Liège se sont rassemblés mercredi à 11h30 pour manifester leur ras-le-bol face à une justice qui se dégrade et perd de son efficacité depuis de nombreuses années.

Une justice plus indépendante...

Les audiences ont été suspendues. "Nous exigeons le respect de la loi et de la Constitution, qui ont été institués pour nous protéger tous", a déclaré Paul Dhaeyer, porte-parole de l'association syndicale des magistrats et lui-même magistrat à la cour d'appel de Liège, applaudi par les manifestants."Nous souhaitons que la justice des cours et tribunaux soit réellement indépendante du pouvoir exécutif", a-t-il poursuivi.

... et mieux financée

Décrété "journée de la justice" depuis 2015, le 20 mars constitue une date-clef pour les acteurs judiciaires, qui demandent notamment plus de ressources pour une justice belge "efficace et indépendante"."Notre colère est celle de la nation belge. Nous, pouvoir judiciaire, sommes aussi redevables à cette nation dont nous sommes issus", a ajouté Paul Dhaeyer.

"Ce n'est pas une revendication corporatiste. Dans un souci d'égalité, il est important que les juges n'aient à rendre de compte qu'à la nation et non pas à des fonctionnaires nommés par le Roi", a-t-il conclu.

Journal télévisé de la mi-journée

A Mons aussi, quelque 300 avocats et magistrats se sont rassemblés pour réclamer des moyens supplémentaires pour la justice 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK