Lutte contre la pollution aux pesticides : Fernelmont passe à la vitesse supérieure

Une vaste étude scientifique sur l'exposition aux pesticides des riverains avait révélé des taux anormalement élevés dans les cours d'écoles et dans les jardins (illustration).
2 images
Une vaste étude scientifique sur l'exposition aux pesticides des riverains avait révélé des taux anormalement élevés dans les cours d'écoles et dans les jardins (illustration). - © DR

Souvenez-vous : la publication des résultats d'une vaste étude scientifique sur l'exposition aux pesticides des riverains avait révélé des taux anormalement élevés dans les cours d'écoles et dans les jardins, bien après les pulvérisations des agriculteurs.

La commune va désormais prendre des mesures concrètes. Comme par exemple des primes pour planter des haies indigènes. Elle promet aussi de la répression, en concertation avec ses voisins de la zone de police les Arches (Andenne, Asses, Ohey, Gesves, Fernelmont).

"Nous allons engager un agent constatateur, explique Vincent Dethier, échevin de l'Environnement. Mais surtout, il va y avoir une refonte du règlement de police et l'inclusion de mesures environnementales concrètes. Un aspect réglementaire pour tout ce qui sera infraction et pulvérisations intempestives, non-respect des normes de vent ou de distance à respecter… Nous voulons également créer un espace de discussion et de rencontre entre les habitants et les agriculteurs, afin de trouver un consensus et d'arriver à une meilleure compréhension des points de vue de chacun (qui ont d'ailleurs tendance à s'opposer pour l'instant en milieu rural)."

Archives : Journal télévisé 20/05/2016

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK