Louvain-la-Neuve: une rencontre avec les promoteurs pour préparer l'arrivée des Chinois dans le futur CBTC

Les travaux du CBTC avancent bien, les premiers bureaux seront accessibles début 2020.
2 images
Les travaux du CBTC avancent bien, les premiers bureaux seront accessibles début 2020. - © Hugues Van Peel - RTBF

Des Chinois vont débarquer dans quelques mois à Louvain-la-Neuve. A terme, ils seront même plusieurs centaines à venir travailler dans le CBTC, le China Belgium Technology Center, en cours de construction entre la N4 et l'E411.

Le CBTC, c'est un espace destiné à accueillir des sociétés chinoises désireuses de s'implanter en Europe et des sociétés européennes qui veulent conquérir le marché chinois. Quand la totalité du projet sera concrétisée, 1600 personnes devraient travailler sur place dont une moitié de Chinois qui viendront donc s'installer dans la région.

Un afflux redouté par certains. Alors, pour faciliter la cohabitation, l'intégration des futurs arrivants, le mouvement citoyen CLAP, composé d’habitants de Mont-Saint-Guibert, de Court-Saint-Etienne et d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, organisait lundi soir une rencontre avec les promoteurs du projet.

Une première démarche qui en entrainera sans doute d'autres. C'est en tout cas l'espoir de Paul Thielen, un des membres du mouvement CLAP.

"On voudrait que, régulièrement, chaque fois qu'un contingent arrive, par exemple tous les trois mois, on leur fasse visiter Louvain-la-Neuve et les environs. Qu'on leur fasse connaître le mode de fonctionnement de la ville. On souhaite que ceux qui viennent de Chine puissent loger un peu partout dans la ville, participent à des activités, à des réunions de parents dans les écoles s'ils y vont… On voudrait par-là être accueillants, notamment vis-à-vis des femmes et des enfants car c'est souvent par eux qu'arrive le premier lien. On voudrait donc travailler là-dessus pour éviter un certain nombre de risques."

L'occasion aussi de réexpliquer concrètement l’objectif du CBTC, le calendrier des travaux et de l’installation des premières entreprises sur le site, ainsi que l’impact du projet sur la mobilité et le logement dans la région.

La phase 1 du chantier s'achèvera dans une bonne année, les premiers bureaux seront accessibles en janvier 2020, pour un nombre potentiel de 800 travailleurs dont 80 ressortissants chinois. La deuxième et la troisième phase du CBTC ne sortiront de terre que dans plusieurs années.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK