Lonzée: une mère tue sa fille polyhandicapée de 30 ans puis se donne la mort

C'est un drame familial qui s'est déroulé ce mardi matin à Lonzée, près de Gembloux. Une femme de 60 ans a tué sa fille polyhandicapée de 30 ans, avant de se donner elle-même la mort. C’est une voisine qui a prévenu les services de secours.

La voisine venait quasiment tous les jours rendre visite à cette femme et à sa fille lourdement handicapée. Elle l’accompagnait au cimetière se recueillir sur la tombe de son compagnon décédé. Ce mardi matin, elle ne se doutait de rien. Lorsqu’elle est arrivée, la fille âgée de 30 ans était déjà morte. Des emballages de morphine et d’anxiolytiques ont été retrouvés plus tard à proximité du corps.

Mais la mère a fait comme si de rien était. Les deux femmes ont discuté, elles ont même regardé la télévision. Ensuite la mère s’est éclipsée dans une autre pièce où elle s’est pendue. Sa voisine, alertée par un bruit suspect s’est précipitée, mais elle n’a rien pu faire.

La dame qui a tué sa fille avant de se donner la mort n’avait apparemment plus beaucoup de contact avec ses trois autres enfants ni avec sa famille. Elle a laissé plusieurs lettres, où elle fait part de son désarroi et donne quelques consignes pour les funérailles notamment.

Au niveau pénal, le dossier s’arrête là. Mais il reste les questions sur ce qui a mené à cet acte tragique. Le témoignage des voisins et de la famille apportera peut-être quelques réponses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK