Linkebeek: DéFI lancera une campagne pour "exiger l'élargissement de Bruxelles"

Le président de Défi, Olivier Maingain.
Le président de Défi, Olivier Maingain. - © Belga

Le parti DéFI (ex-FDF) a annoncé mardi qu'il lancerait une vaste campagne d'information pour exiger l'élargissement de la région de Bruxelles, après un nouveau rejet par le Conseil d’État de la candidature du député (MR mais ex-FDF) Damien Thiéry comme candidat bourgmestre de Linkebeek, l'une des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

"DéFI relancera une vaste campagne d'information pour exiger l'élargissement de Bruxelles. Il en fera un thème essentiel de la campagne de ses candidats aux prochaines élections communales et provinciales en périphérie, pour que les électeurs sachent qui sont leurs vrais défenseurs", ont affirmé son président, Olivier Maingain, et la présidente de DéFI Périphérie, Sophie Rohonyi, dans un communiqué.

Selon eux, l'arrêt rendu lundi par le Conseil d'Etat qui refuse la nomination de Damien Thiéry comme bourgmestre de Linkebeek "était couru d'avance" après le refus exprimé par la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA).

Comme le reconnaissait Damien Thiéry à la tribune du Parlement, au moment de l'adoption des lois de réformes institutionnelles, la procédure devant le Conseil d'Etat n'offre aucune garantie du respect du suffrage universel dans les communes à facilités, soulignent Olivier Maingain et Sophie Rohonyi.

"Même en veillant à convoquer les électeurs en néerlandais lors du dernier scrutin partiel à Linkebeek en décembre 2015, Damien Thiéry et son collège n'ont pu convaincre ni madame Homans (N-VA) ni le Conseil d’État de respecter le choix des électeurs. C'est dire qu'il n'y aura de respect de la démocratie dans ces communes que par leur rattachement à la Région bruxelloise, seule solution pacifique pour faire respecter les droits linguistiques de tous les citoyens de ces communes", ont affirmé les deux responsables de DéFI.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK