Ligne haute tension: la boucle de l'Est plaidée devant le Conseil d'Etat

Un recours qui émane des communes de Waimes et de Malmedy ainsi que de trois riverains. Pour eux, le remplacement des pylônes actuels par d'autres plus modernes, avec passage de la puissance électrique de 70 kilovolts à deux fois 110 kilovolts pose problème à trois niveaux. Les communes estiment notamment qu'il aurait fallu une dérogation au plan de secteur et une étude d'incidence. A côté de cela il se poserait aussi des problèmes paysagers et un risque pour la santé des riverains. C'est ce qu'a plaidé leur avocat devant le Conseil d'Etat.

Du côté de la défense, on réfute ces arguments estimant, par exemple, que les conditions rendant nécessaire une étude d'incidence ne sont pas remplies. La défense s'appuie aussi sur l'avis négatif au recours remis par l'auditeur du Conseil d'Etat, lequel a conclu à l'absence de moyens sérieux dans le chef des communes.

S'agissant d'une procédure en référé, l'arrêt sur ce recours en suspension devrait être rendu dans un délai de 15 jours à un mois.

Olivier Thunus

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK